“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Deux nouveaux cas de Covid à Monaco en quatre jours, 23 en deux semaines

Mis à jour le 18/08/2020 à 19:07 Publié le 18/08/2020 à 19:00
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Deux nouveaux cas de Covid à Monaco en quatre jours, 23 en deux semaines

Ces derniers jours, le nombre de nouveaux cas de Covid détectés à Monaco est en baisse. Aucun ce week-end et hier, seulement deux lundi. Mais cela n'efface pas la tendance générale qui est à la hausse depuis deux semaines.

Monaco n’échappe pas à la tendance azuréenne. La preuve par les chiffres: au moment du déconfinement, la Principauté comptabilisait 99 cas de Covid détectés depuis le début de la crise sanitaire. Pendant plusieurs semaines, le compteur est resté bloqué sur ce bilan.

Et puis, en juillet, lentement mais sûrement, le nombre de personnes diagnostiquées positives est reparti à la hausse. Et ces deux dernières semaines, le compteur, à l’échelle de la Principauté, s’est emballé puisque 23 nouveaux cas ont été révélés sur cette seule période.

Ces derniers jours, après un week-end sans aucun nouveau cas, deux personnes ont été admises au service de pneumologie du Centre hospitalier Princesse-Grace, lundi. Ces deux patients Covid présentaient des symptômes suffisamment graves pour nécessiter une hospitalisation. Ils portaient alors à quatre le nombre de malades du Covid au CHPG.

Ce mardi soir, alors qu’aucun nouveau cas n’était enregistré, ils n’étaient plus que trois, un patient ayant quitté l’hôpital. Et treize personnes étaient prises en charge par le CSD, le Centre de suivi à domicile, qui s’occupe des patients Covid présentant peu de symptômes.

Ces personnes sont alors invitées à se confiner chez elles, tout en bénéficiant d’une surveillance médicale.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.