Rubriques




Se connecter à

Déjà 2.700 personnes ont été vaccinées à Monaco

Alors que la Principauté regrette encore un décès lié au covid lundi soir chez un résident monégasque de 87 ans, le gouvernement poursuit sa campagne de vaccination lancée le 31 décembre.

J. D Publié le 19/01/2021 à 21:38, mis à jour le 19/01/2021 à 21:38
Le ministre D'Etat Pierre Dartout, âgé de 67 ans, s’est fait vacciner ce mardi. Photo Manuel Vitali / Dir.Com

Ce mardi, ils étaient quelque 2.700 de plus de 75 ans et quelques personnes âgées de 65 à 74 ans, ainsi que des adultes présentant plusieurs comorbidités et le personnel de santé des maisons de retraite à avoir reçu une première injection.

Lundi, un deuxième arrivage de doses de Pfizer BioNtech a été stocké pour pouvoir administrer la seconde injection aux plus de 75 ans et poursuivre la campagne de vaccination.

Au total, 13.238 personnes ont été sollicitées par le gouvernement. Et on sait déjà que plus de la moitié des 5.138 résidents âgés d’au moins 75 ans a accepté de se faire vacciner.

Le ministre d’État Pierre Dartout vacciné

Les personnes entre 65 et 74 ans ont été invitées par courrier à contacter le call center (92.05.55.00, ouvert 7 jours sur 7) pour faire part de leur souhait de se faire vacciner.

 

Les premières vaccinations pour cette catégorie d’âge ont démarré hier matin et se poursuivront dans les prochains jours. Et parmi les tout premiers vaccinés de cette catégorie de personnes : le ministre d’État Pierre Dartout.

Aujourd’hui, la pénurie n’existe pas. Mais le contexte international est de plus en plus tendu et le gouvernement monégasque, dont le relais de distribution est le canal français pour le vaccin Pfizer BioNtech comme bientôt pour Moderna, a bien conscience des possibles difficultés de réapprovisionnement.

"Les démarches ont déjà été engagées et des commandes ont été passées depuis plusieurs semaines", souligne le gouvernement.

Un taux d'incidence inférieur à Nice

Si la demande semble s’accélérer parmi les rangs des personnes prioritaires déjà concernées, c’est certainement parce que le taux d’incidence (c’est-à-dire le nombre de personnes infectées, sur une semaine, dans une population de 100.000 habitants) atteint un plateau en ce moment.

 

À Monaco, il était de 387 la semaine du 4 au 10 janvier et de 389 entre le 11 et le 17 janvier.

Un pic qui est bien moindre que celui de Nice (409 la semaine du 4 janvier et 530 la semaine du 11…). Mais ce pic correspond également à un nombre de tests record : 4.200 la semaine dernière. Or, évidemment, plus on teste, plus on trouve de positifs.

Pour le gouvernement, "l’objectif est de poursuivre la stratégie engagée qui vise à vacciner, à terme, les Monégasques et les résidents qui le souhaitent, ainsi que, dans un second temps, les salariés volontaires."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.