Rubriques




Se connecter à

Covid-19 : un troisième décès enregistré à Monaco depuis le début de l'année

Le gouvernement princier annonce, ce mercredi soir, qu'une personne résidente de 78 ans, testée positive à la Covid-19, a perdu la vie à Monaco. C'est le troisième décès enregistré depuis le début de l'année 2022 en Principauté.

Thibaut Parat Publié le 05/01/2022 à 19:51, mis à jour le 05/01/2022 à 19:54
Depuis le début de la crise sanitaire, 41 personnes résidentes à Monaco sont décédées. Photo Cyril Dodergny


Après la disparition de deux personnes résidentes de 73 et 86 ans en ce début d'année, la Covid-19 a fait une nouvelle victime à Monaco.

Le gouvernement princier a annoncé, ce mercredi soir, qu'une personne résidente de 78 ans, testée positive au coronavirus, avait perdu la vie. Depuis le début de la crise sanitaire, c'est le 41e décès d'un résident enregistré en Principauté en lien avec la Covid-19.

" Le gouvernement princier rappelle l’importance de sa faire vacciner contre la Covid-19. A ce jour, le vaccin est la solution la plus efficace pour se protéger et protéger les autres. La vaccination est gratuitement accessible pour les Monégasques et les résidents ", martèle l'exécutif.

De plus en plus d'hospitalisations au CHPG

Par ailleurs, 95 nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été révélés. Depuis mars 2020, le bilan sanitaire s'élève à 5492 personnes touchées par le coronavirus.

 

Indicateur inquiétant : la tension au Centre hospitalier Princesse-Grace ne cesse de croître. Ce mercredi soir, 48 personnes sont prises en charge au sein de l'hôpital monégasque : 43 personnes, dont 17 résidentes, sont hospitalisées et 5 autres patients, tous non résidents, sont soignés en réanimation.

407 personnes, présentant peu de symptômes, sont actuellement suivies par le Centre de suivi à domicile.

Il y a lieu de constater 112 guérisons supplémentaires. Le total des personnes guéries s'élèves à 4970.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.