“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Covid-19 : un peu moins de 5.900 malades en réanimation en France

Mis à jour le 17/04/2021 à 19:53 Publié le 17/04/2021 à 19:45
Un patient atteint du Covid à l'hôpital Saint Camille à Bry-Sur-Marne, le 15 avril 2021

Un patient atteint du Covid à l'hôpital Saint Camille à Bry-Sur-Marne, le 15 avril 2021 AFP / Anne-Christine POUJOULAT

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Covid-19 : un peu moins de 5.900 malades en réanimation en France

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation est repassé sous les 5.900 personnes samedi, légèrement en dessous des jours précédents, selon les chiffres publiés par Santé publique France.

cAu total, on comptait 5.877 personnes dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue), contre 5.914 vendredi.

En 24 heures, 359 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 463 la veille.

Depuis une semaine, le nombre de malades Covid-19 accueillis dans ces services évoluait un peu au-dessus des 5.900, encore loin du pic de la première vague en avril 2020 (7.000).

Le nombre total de personnes à l'hôpital est aussi en légère baisse avec 30.329 patients positifs au coronavirus actuellement hospitalisés, contre 30.472 la veille. Au total, 1.471 personnes ont été hospitalisées ces dernières 24 heures.

A 19H00, Santé publique France n'avait pas encore publié les autres indicateurs quotidiens principaux de l'épidémie (taux de positivité des tests, nombre de nouveaux cas, décès...).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.