Rubriques




Se connecter à

Covid-19: Monaco lance une campagne de dépistage sans précédent à la rentrée pour les scolaires et les salariés

Les vacances étant plus propices aux déplacements à l’étranger et les fêtes de fin d’année synonymes de regroupement, le gouvernement lance une campagne de dépistage sans précédent.

Marie Cardona Publié le 28/12/2021 à 15:00, mis à jour le 28/12/2021 à 18:20
Tous les élèves scolarisés à Monaco ainsi que le personnel travaillant dans les établissements scolaires de la Principauté se verront proposer un autotest gratuit. Photo archives Jean-François Ottonello

Objectif : casser rapidement les chaînes de contamination de la Covid-19 et « repartir sur une bonne base ».

Pour les enfants et les personnels scolaires

« Nous lançons une campagne de tests à grande échelle pour la rentrée, sur la base du volontariat, pour toute la communauté éducative et les scolaires », a précisé Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur.

Quelque 10.000 autotests pour enfants ont été commandés par le gouvernement et seront distribués gratuitement dans les écoles, collèges et lycées. « Il s’agit d’autotests rapides par prélèvement nasal, non invasifs et faciles d’utilisation. Concrètement, il s’agit d’une petite éponge qu’il faut mettre juste à l’entrée des narines. »

 
Déjà 10 000 autotests sont prévus pour les enfants et les personnes travaillant en milieu scolaire et 50 000 pour le reste des salariés de la Principauté. Photo Stéphane Danna/Dir Com.

Uniquement avec l’accord des parents :
Pour autant, ces autotests seront réalisés uniquement avec l’accord des parents. L’opération se déroulera le jour du retour en classe. Chaque élève recevra un autotest sur son banc. Il sera accompagné par son enseignant, lui-même assisté de l’infirmière scolaire et d’un renfort de carabiniers et de personnels de la Croix-Rouge pour les plus petits.

Un courrier d’information a été adressé aux familles afin de recueillir leur consentement.

Pour les maternelles :
En cas de refus du dépistage, les élèves de maternelle ne pourront être accueillis en classe. Une mesure de précaution puisque le masque n’est pas obligatoire pour ces niveaux. « Les parents devront présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 heures pour que leur enfant soit admis en classe. » Dans le cas contraire, il sera placé en éviction « jusqu’à présentation d’un test négatif ».

Pour les élèves à partir des classes de CP :
À partir des classes de CP en revanche, le retour à l’école ne sera pas soumis à la réalisation du dépistage de rentrée. Le masque étant obligatoire pour les plus de 5 ans.

En cas de résultat positif de l’autotest, l’enfant devra s’isoler et effectuer un test PCR au plus vite.

Personnels enseignants et non enseignants se verront également proposer des autotests gratuits. Le même dispositif est à l’étude pour les crèches.

Pour les salariés

Cette fois, ce sont près de 50 000 tests qui ont été commandés afin d’offrir à chaque salarié de la Principauté de réaliser un autotest gratuitement à la rentrée. « Ils seront réceptionnés cette semaine ou la semaine prochaine », a estimé Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et de la Santé.

 

Dès lors « un téléservice a été mis en place pour approvisionner les employeurs. Il fonctionnera de la même façon que lorsque nous avions mis en place un dispositif de distribution de kits de masques. »

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.