“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Coronavirus : les bateaux de croisière interdits d'escale à Monaco jusqu'au 30 avril

Mis à jour le 11/03/2020 à 15:36 Publié le 11/03/2020 à 15:36
Les bateaux de croisière, tous comme les bus de touristes, ne sont plus les bienvenus en Principauté.

Les bateaux de croisière, tous comme les bus de touristes, ne sont plus les bienvenus en Principauté. Illustration Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus : les bateaux de croisière interdits d'escale à Monaco jusqu'au 30 avril

C'est une des mesures fortes annoncée ce mardi matin par le gouvernement monégasque : tous les navires de croisière sont interdits d'escale à quai ou au mouillage dans les eaux territoriales monégasques jusqu’au 30 avril.

Le gouvernement princier a annoncé ce mardi matin l'interdiction à tous les navires de croisière de faire escale à quai ou au mouillage dans les eaux territoriales monégasques jusqu’au 30 avril.

Une mesure qui concerne directement le premier bateau, qui était attendu le 23 mars sur le port Hercule, et les 25 suivants planifiés sur tout le mois d’avril. Un trafic sur cette période représentant au total entre 15.000 et 20.000 passagers.

"Le pays n'a pas
la capacité de gérer
une éventuelle crise sanitaire sur un bateau"

Cette mesure est une manière de se prémunir d'éventuels passages de touristes sur le sol monégasque, en provenance de zones à risque. La raison, comme l’explique le ministre d’État, Serge Telle, est aussi que le pays "n'a pas la capacité de gérer une éventuelle crise sanitaire sur un bateau".

L’exemple s'est présenté à Yokohama en février dernier ou les 600 passagers d'un bateau de croisière contaminé par le Coronavirus ont été confinés à bord de longues semaines par les autorités japonaises.

En parallèle, les éventuels croisiéristes débarqués en rade de Villefranche ou à Nice et qui veulent faire escale en Principauté, ne seront plus forcément les bienvenus dans les prochaines semaines. Ces bus touristiques, qui sont d’ordinaire contrôlés en stationnement au Jardin exotique, le seront encore plus finement.

Les bus de touristes ne sont plus les bienvenus non plus

"Nous sommes en discussions avec les autocaristes qui transportent des passagers de croisière, pour qu'ils ne commercialisent pas la destination Monaco, ni en escale, ni en excursion jusqu'à la fin du mois d'avril", confirme Serge Telle.

Cependant, l'activité de croisières dans la région devrait connaître un frein, l'opérateur principal Costa ayant annoncé lundi qu'il suspendait ses déplacements en Méditerranée jusqu'au début du mois d'avril.

RELIRELa compagnie Costa suspend ses croisières en Méditerranée jusqu'au 3 avril


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.