“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Coronavirus: le député Eric Ciotti saisit le Premier ministre et réclame un plan d'urgence

Mis à jour le 25/02/2020 à 14:52 Publié le 23/02/2020 à 20:11
Eric Ciotti.

Eric Ciotti. Photo Franck Fernandes

Coronavirus: le député Eric Ciotti saisit le Premier ministre et réclame un plan d'urgence

Face à la propagation du Coronavirus en Italie, le député LR Eric Ciotti demande au Premier ministre la mise en place d’un plan d’urgence pour le département des Alpes-Maritimes, la mobilisation des centres hospitaliers et le contrôle renforcé de la frontière.

Après un premier mort français du Coronavirus la semaine dernière, trois décès sont survenus en quelques heures en Italie où une centaine de cas sont enregistrés dans des villes du Nord du pays, dont le Piémont frontalier avec les Alpes-Maritimes.

"Le département des Alpes-Maritimes frontalier de l’Italie enregistre des flux quotidiens de dizaines de milliers de personnes avec l’Italie. Les vacances scolaires, le carnaval de Nice ou la fête du citron de Menton qui se déroulent en ce moment même renforcent fortement ces flux et exposent la population azuréenne et française à ce virus", explique le parlementaire azuréen.

"Face à la gravité de la situation", Eric Ciotti demande au Premier ministre la mise en place "immédiate" d’un plan d’urgence pour le département des Alpes-Maritimes ainsi que la "prise rapide de toutes les mesures sanitaires et de restrictions nécessaires pour enrayer sa propagation".

Eric Ciotti lui demande également "la mobilisation des établissements hospitaliers du département et des mesures renforcées de contrôle à la frontière".

>> LIRE AUSSI. Le CHU de Nice va réaliser des tests de détection du virus coronavirus Covid-19

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.