Rubriques




Se connecter à

Coronavirus - La rédaction vous répond: "Une application est-elle envisagée pour repérer les porteurs du virus à Monaco?"

C. V. Publié le 29/04/2020 à 21:12, mis à jour le 30/04/2020 à 09:08

Question de

Chaque jour, vous êtes nombreux à nous faire parvenir vos questions. Depuis plus de trois semaines 3.000 questions ont été adressées à la rédaction.

Cette question nous a été posée "Une application est-elle envisagée pour repérer les porteurs du virus?"

Notre réponse

Le gouvernement étudie attentivement cette possibilité, réfutant une application utilisant la position GPS, jugée trop intrusive dans la liberté de chacun.

"Dans notre idée, nous recherchons une application qui, sur la base du volontariat, utilise un système Bluetooth. Nous fondions nos espoirs sur le projet Stop Covid développé par plusieurs pays voisins. Mais l’Allemagne vient de sortir du projet, le jugeant trop intrusif."

Une autre solution? Le gouvernement s’intéresse à la proposition conjointe de Google et Apple. Les deux géants ont annoncé travailler pour permettre l’usage de la technologie Bluetooth afin d’aider les gouvernements et les agences de santé à réduire la propagation du virus, avec au cœur de la conception la confidentialité et la sécurité des utilisateurs.

L’idée serait de pouvoir tracer les contacts d’un porteur du virus, sur la base du volontariat des usagers de téléphones mobiles. Apple et Google vont lancer une solution complète pour rendre possible le traçage des chaînes de transmission. Charge ensuite à chaque État de développer son application.

 

Si vous souhaitez à votre tour nous envoyer une question, c'est par ici.

Offre numérique MM+

...

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

Nos dernières réponses à vos questions

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.