“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Coronavirus - La rédaction vous répond: "Puis-je rendre visite à ma mère de 73 ans?"

Mis à jour le 21/04/2020 à 13:56 Publié le 06/04/2020 à 10:06
Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables au coronavirus.

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables au coronavirus. Photo Frantz Bouton

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus - La rédaction vous répond: "Puis-je rendre visite à ma mère de 73 ans?"

Vous êtes nombreux à nous faire parvenir chaque jour vos questions. Depuis trois semaines plus de 2600 questions ont été adressées à la rédaction. "Puis-je traverser la France pour m'occuper de ma grand-mère?" "Ai-je le droit de rendre visite à ma mère?" Voici les réponses.

"Puis-je rendre visite à ma maman qui a 73 ans et qui habite à 53 km de notre confinement ?", interroge Vincent de Biot.
Si cette visite n'a pas pour but de lui venir en aide, ce déplacement n'est pas autorisé par le gouvernement.

En revanche, si ce déplacement est effectué pour motif familial impérieux, assistance à personne vulnérable, c'est à dire qu'il s'agit de lui venir en aide en lui faisant des courses, vous pouvez aller chez votre mère.

Dans ce cas le gouvernement vous y autorise, mais "à la stricte condition de respecter les gestes barrières. Il faut les protéger le plus possible de tout contact et donc porter une attention encore renforcée aux gestes barrières", indique le gouvernement sur le site dédié au coronavirus.

Vous devrez vous munir d'une attestation de déplacement dérogatoire.

Ma cousine ne peut plus s’occuper de ma grand mère domiciliée à Paris. Puis-je traverser la France pour loger chez elle jusqu’à la fin du confinement afin de lui faire ses courses, ménage et à manger? (elle ne peut pas le faire seule)
Justine

"Normalement, le lieu de confinement ne doit pas changer et le confinement doit être poursuivi à l'endroit où il a débuté. Toutefois le décret du 23 mars 2020 qui interdit tout déplacement fait notamment une exception (article 3- 4° ) pour motif familial impérieux, pour l'assistance d'une personne vulnérable, explique-t-on à la préfecture des Alpes-Maritimes. Il s'agit d'autoriser les déplacement dont la nécessité ne saurait être remise en cause comme l'accompagnement d'une personne vulnérable ou non autonome. Votre situation correspond donc à ce cas."

"Vous pourrez donc demeurer auprès de votre grand-mère. Vous devrez vous munir de l'attestation de déplacement dérogatoire et cocher ce motif. Il est également obligatoire de se munir de sa pièce d'identité. Là encore un certificat médical ou une attestation sur l'honneur attestant de la vulnérabilité de votre grand-mère, ainsi qu'un justificatif de son domicile, qui peut attester de votre lieu d'arrivée, permettront de justifier votre déplacement lors d'un éventuel contrôle."

Si vous souhaitez à votre tour nous envoyer une question, c'est par ici

Toutes nos réponses

Si le module de recherche ne s'affiche pas, cliquez ici

Tapez votre requête dans la barre de recherche de notre module ou utiliser les mots clés (en cliquant dessus). Par exemple "santé", vous permettra d'accéder à toutes les réponses sur le virus, "confinement" listera pour vous les modalités pratiques de cette quarantaine inédite.

Pour retrouver toutes nos réponses à vos questions:

>> LIRE. Santé, déplacement, confinement... La rédaction répond tous les jours à vos questions sur le coronavirus

Vos questions

Revenir en haut


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.