“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Coronavirus: Christian Estrosi propose la création d’un comité de surveillance

Mis à jour le 26/01/2020 à 19:06 Publié le 26/01/2020 à 19:02
L'hôpital Pasteur 2 à Nice.

L'hôpital Pasteur 2 à Nice. Photo A. T.

Coronavirus: Christian Estrosi propose la création d’un comité de surveillance

Même si aucun cas n’a été détecté à Nice à ce jour, le maire de Nice et président du conseil de surveillance du CHU, Christian Estrosi, a écrit ce dimanche à la ministre de la Santé afin de connaître les moyens mis en œuvre par le gouvernement.

"Même si à cette saison nous n'avons pas de liaison directe avec la Chine et que les risques sont donc faibles, le délai d'incubation étant d'une dizaine de jours, des personnes ayant séjourné dans ce pays peuvent venir dans notre Région en passant par les aéroports parisiens sans présenter de symptômes": Tout cela conduit Christian Estrosi à être "vigilant" en proposant la création d’un comité de surveillance.

Le maire de Nice, par ailleurs président du conseil de surveillance du CHU niçois souhaite la création de ce comité composé notamment de médecins infectiologues du CHU de Nice, d'un pharmacien en santé publique, des responsables sanitaires de la ville et de l'aéroport.

Le but: "Proposer des actions en fonction de la situation et être prêt sans aucun retard à établir un plan de protection des Niçoises et des Niçois".

Ce comité, indique-t-il, restera aussi en contact avec l'Agence Régional de Santé et "suivra les conseils et alertes de l'OMS. Etre réactif, prêt et adapté ainsi qu'à l'écoute des habitants nous permettra de faire face éventuellement à une aggravation de la situation."

A ce jour et à cette heure le bilan en Chine s'éleve à près de 2.000 cas de contamination, dont 56 mortels. Dans le pays, 56 millions de personnes sont coupées du monde. En France, trois patients, "qui se portent bien", ont été touchés.

>> LIRE AUSSI Coronavirus en France: cinq questions pour tout comprendre sur le risque d'épidémie


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.