“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Coronavirus: Aucun nouveau cas à Monaco et la liste des zones à risque s'allonge

Mis à jour le 08/03/2020 à 22:13 Publié le 08/03/2020 à 22:08
Vendredi, le gouvernement a expliqué pourquoi la liste des pays à risque était plus restrictive à Monaco qu’en France.

Vendredi, le gouvernement a expliqué pourquoi la liste des pays à risque était plus restrictive à Monaco qu’en France. Photo Manuel Vitali / Dir. Com.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus: Aucun nouveau cas à Monaco et la liste des zones à risque s'allonge

Le gouvernement a confirmé, dimanche, que les quatre prélèvements de ce week-end sont revenus négatifs. La liste des zones à risque, en revanche, s’allonge et s’avère plus stricte qu’en France.

Dimanche matin, le Ministre d’État et le chef de cabinet du Prince ont conduit une réunion destinée à faire un nouveau point de situation sur l’épidémie de coronavirus. Premier enseignement, et pas des moindres: depuis le début de cette crise sanitaire, un seul prélèvement effectué sur un résident de la Principauté s’est révélé positif au Covid-19.

Il s’agit d’un Britannique de 27 ans qui revenait d’un séjour à Milan avec sa petite amie (Monaco-Matin du 29 février). La jeune femme, 23 ans, une Française résidant à Èze, avait également contracté le virus.

À ce jour, donc, un seul cas positif a été détecté à Monaco. Tous les autres prélèvements effectués jusqu’ici sont revenus négatifs. Vendredi et samedi, quatre autres ont été effectués à la suite d’appels de personnes passés au 18 ou au 112. "Le Département des Affaires sociales et de la Santé a été informé que les analyses se révèlent négatives aux tests Covid-19", indique un communiqué publié dimanche en fin de journée.

Pour autant, le gouvernement princier invite, malgré cette bonne nouvelle, à ne surtout pas relâcher l’effort et à continuer à bien respecter l’ensemble des mesures de précaution préconisées.

Plus de zones à risque

Dimanche, la Direction de l’Action sanitaire et de la Santé a, par ailleurs, pris la décision de rallonger la liste des zones considérées comme à risque. Elle intègre notamment de nouvelles régions en Italie. Y figurent désormais les Marches et la ville d’Asti dans le Piémont, qui viennent s’ajouter à la Lombardie, la Vénétie et l’Emilie-Romagne.

En dehors de l’Italie, la liste des pays à risque, du point de vue de la Principauté, est bien plus fournie qu’en France, qui ne pointe "que" la Chine (continentale, Hong Kong et Macao), Singapour, la Corée du Sud et l’Iran. Monaco ajoute de nombreux autres pays déconseillés et pour lesquels une quatorzaine s’impose si l’on y a séjourné (1).

Pourquoi se montrer plus restrictif que les voisins français? "Nous avons regardé les listes des zones à risque établies par d’autres pays en Europe, comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, répond Alexandre Bordero, directeur de l’Action sanitaire et de la Santé à Monaco. Nous avons alors choisi de nous inspirer des listes les plus restrictives." Par mesure de précaution, encore une fois.

Laquelle liste vient donc, à nouveau, de s’allonger avec l’accélération de l’épidémie en Italie.

 

1. Zones à risque pour Monaco, en plus de la Chine, de Singapour, de la Corée du Sud, de l’Iran et des régions italiennes : France (Oise, Bourgogne Franche Comté, Grand Est, Haute-Savoie, La Balme-de-Sillingy - uniquement cette commune de Haute-Savoie) ; Allemagne (Würtemberg, Bayern, Nordrhein-Westfalen) ; Espagne (Communauté de Madrid) ; Pays-Bas ; États-Unis (King County, WA US) ; Taïwan ; Thaïlande ; Japon ; Malaisie ; Bahreïn ; Vietnam.


Consignes et conseils du gouvernement

Dans un communiqué publié hier soir, le gouvernement princier formule plusieurs rappels à l’attention des Monégasques, résidents et salariés de la Principauté.

Centre d’appels: "Afin de permettre aux services d’urgence et au CHPG de se concentrer sur leurs missions premières, pour toute question sur le coronavirus, les Monégasques, les résidents et les salariés pourront poser toutes les questions qu’ils souhaitent en lien avec le Covid-19 en composant le numéro: 92.05.55.00. Ce numéro est accessible 7j/7 de 9 h à 18 h. Il est également possible d’envoyer un mail à l’adresse suivante : covid19@gouv.mc."

Procédure: "En cas de symptômes (fortes fièvres et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement), contacter directement les pompiers au 18 ou 112. Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination."

Coopération: "Compte tenu du caractère très évolutif de l’épidémie de Covid-19, les autorités monégasques sont en vigilance permanente et en contact constant avec les autorités françaises et italiennes. Les mesures annoncées par le gouvernement princier sont donc susceptibles d’adaptations en fonction de l’évolution de la situation sanitaire."

Civisme: "Le Gouvernement princier appelle chacune et chacun à un comportement civique."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.