“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Coronavirus: 23 pays de l'UE et le Royaume-Uni suscitent une "grave inquiétude"

Mis à jour le 23/10/2020 à 19:10 Publié le 23/10/2020 à 14:34
Illustration.

Illustration. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus: 23 pays de l'UE et le Royaume-Uni suscitent une "grave inquiétude"

L'évolution de l'épidémie de Covid-19 suscite désormais une "grave inquiétude" dans 23 pays de l'Union européenne, ainsi qu'au Royaume-Uni, a annoncé vendredi l'agence sanitaire européenne chargée des maladies, appelant à "l'action immédiate".

Tous les pays de l'Union européenne à l'exception de la Finlande, Chypre, l'Estonie et la Grèce entrent désormais dans cette catégorie, contre sept il y a un mois, selon la dernière évaluation des risques du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

La nouvelle progression de l'épidémie au sein des pays européens "pose un problème majeur de santé publique, avec la plupart des pays ayant une situation épidémiologique très inquiétante", a commenté la patronne du centre basé à Stockholm, Andrea Ammon, dans un communiqué de l'ECDC.

"L'impact en termes de pression sur les services de santé et la mortalité devient de plus en plus évident. Avec des hauts niveaux de transmission, la protection des individus vulnérables devient plus difficile et il est inévitable que davantage d'entre eux ne contractent des formes graves", poursuit la responsable européenne.

Depuis le mois d'août, le taux de tests positifs augmente régulièrement à travers l'Union européenne, signe que la contamination augmente et ne peut pas s'expliquer par le nombre accrus de tests, souligne l'agence européenne, qui recouvre les pays de l'UE et de l'Espace économique européen.

"Une forte action de santé publique est nécessaire pour inverser le risque imminent de voir les systèmes de santé être débordés et s'avérer incapables de donner des soins de qualité", s'alarme Mme Ammon.

Frappée de plein fouet par une deuxième vague, l'Europe est le nouvel épicentre de la pandémie, avec le retour de confinements et de couvre-feux dans plusieurs pays.

Fin septembre, l'évaluation de l'ECDC plaçait sept pays de l'UE dans une situation de "grave inquiétude", mais la plupart des autres pays de l'Union étaient déjà sur le point d'entrer dans cette catégorie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.