“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Confinement total ou partiel, couvre-feu renforcé... Les mesures sur la table pour endiguer la propagation du coronavirus dans les Alpes-Maritimes

Mis à jour le 21/02/2021 à 11:23 Publié le 21/02/2021 à 10:12
La Promenade des Anglais à Nice.

La Promenade des Anglais à Nice. Photo D. M

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Confinement total ou partiel, couvre-feu renforcé... Les mesures sur la table pour endiguer la propagation du coronavirus dans les Alpes-Maritimes

Alors que le taux d'incidence de Covid-19 explose sur la Côte d'azur et bat des records à Nice, de nouvelles mesures sont attendues ce dimanche soir pour endiguer la propagation du coronavirus.

La décision doit tomber ce dimanche soir. En visite à Nice ce samedi, Olivier Véran, qui estime "inquiétante" la situation sanitaire dans la métropole azuréenne, a affirmé la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19. 

Le ministre de la Santé a évoqué "une accentuation du couvre-feu, peut-être un confinement partiel, peut-être un confinement total". Voici les principales pistes sur la table pour les Alpes-Maritimes.

Un confinement partiel plutôt que total

Plusieurs sources proches de l'exécutif évoquent en premier lieu "un confinement ciblé". Une mesure forte mais pas généralisée. Elle s'appliquerait "le week-end et uniquement sur le littoral". La zone n'est pas clairement définie mais les communautés urbaines en bord de mer sont principalement visées. Il s'agirait de la principale mesure envisagée par les autorités départementales. 

S'il ne peut pas être totalement écarté, le confinement total ne fait pas l'unanimité au sein des représentants locaux. Or, Christian Estrosi, favorable à des mesures supplémentaires, a indiqué samedi qu'elles devaient être "consensuelles".

Interdiction de l'accès au département, sauf motif impérieux

Autre piste envisagée par les Alpes-Maritimes, interdire les déplacements pour venir ou sortir du département, sauf motif impérieux. Cette décision appartient au gouvernement qui n'a encore jamais effectué de dérogation localisée.

Cette mesure est difficile à mettre en place alors les autorités appellent à la "solidarité" et à la "responsabilité" des Français pour "ne pas venir dans le département pour les vacances".

durcissement des mesures déjà en place

Plusieurs réglementations déjà en place pourraient également être renforcées. Le ministre de la Santé a évoqué la possibilité d'avancer l'horaire du couvre-feu, sans préciser à l'heure en question. La Guyane a déjà expérimenté le couvre-feu à 17 heures. Cette mesure pourrait venir en complément d'un confinement partiel.

Les autorités notent un certain relâchement dans le respect des gestes barrières. Une généralisation du port du masque sur l'ensemble du territoire ainsi que des contrôles plus nombreux sont avancés. De même, les commerces ouverts pourraient voir leur jauge de clients autorisés diminuer encore.

Les décisions sont attendues dès ce soir pour le département dont tous les représentants affirment l'importance de prendre "des mesures drastiques".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.