“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Confinement dans les Alpes-Maritimes: quelles sont les nouvelles règles et que pourrez-vous faire ou ne pas faire?

Mis à jour le 23/02/2021 à 06:41 Publié le 22/02/2021 à 16:42
Les rues tristement vides lors du confinement en avril.

Les rues tristement vides lors du confinement en avril. Photo Jean-François Ottonello

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Confinement dans les Alpes-Maritimes: quelles sont les nouvelles règles et que pourrez-vous faire ou ne pas faire?

Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, a annoncé ce lundi matin les nouvelles mesures auxquelles allaient devoir se soumettre les habitants des Alpes-Maritimes. On fait le point.

L'attractivité du département, qui autrefois représentait un réel atout, lui fait aujourd'hui défaut.

Selon Bernard Gonzalez, qui s'est exprimé ce lundi à midi à la préfecture des Alpes-Maritimes, le brassage de population important sur la bande côtière ces dernières semaines, serait en grande partie responsable de la progression "inquiétante" du taux d'incidence et du nombre croissant d'admissions dans les hôpitaux du département.

"Les règles ressembleront à celles du confinement de mars" 

"Tout porte à croire que si on ne fait rien, cela va encore augmenter", s'est-il avancé. Pour contrer la tendance actuelle, de nouvelles règles vont entrer en vigueur sur tout le territoire. On récapitule ce qu'il sera possible de faire ou non pendant ces quinze prochains jours. 

Couvre-feu inchangé

Sauf motif valable, vous ne pourrez toujours pas circuler de 18 heures à 6 heures dans tout le département. Aucun renforcement du couvre-feu n'a été annoncé et la règle reste la même dans toute la France. 

Pendant le confinement les week-ends

C'est une première en France. Un confinement le week-end et localisé.

Comme lors des confinements précédents, vous devrez être munis d'une attestation de déplacement lorsque vous sortirez le week-end.

"Les règles ressembleront à celles du confinement de mars" a fait savoir le préfet.

Vous pourrez quitter votre domicile pour aller faire vos courses, vous rendre à un rendez-vous médical, promener votre animal de compagnie ou faire une activité sportive durant une heure et dans un rayon de 5 kilomètres.

Cette mesure de confinement partiel, qui concernera "la zone urbaine du littoral" de Menton à Théoule-sur-Mer sera effective à partir du vendredi 27 février à 18 heures et jusqu'au lundi 1er février. 

Voici la liste des 63 communes concernées: Antibes, Aspremont, Auribeau-sur-Siagne, Le Bar-sur-loup, Beaulieu-sur-mer, Berre-les-Alpes, Biot, Cabris, Cagnes-sur-mer, Cannes, Le Cannet, Cantaron, Carros, Castagniers, Chateauneuf-Grasse, Châteauneuf-Villevieille, La Colle-sur-loup, Colomars, Contes, Drap, Falicon, Gattières, La Gaude, Gourdon, Grasse, Mandelieu-la-Napoule, Mouans-Sartoux, Mougins, Nice, Opio, Pégomas, Peymenade, Roquefort-les-pins, La Roquette-sur-Siagne, Le Rouret, Saint-André-de-la-Roche, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Jeannet, Saint-Laurent-du-Var, Saint-Paul de Vence, Spéracédès, Théoule-sur-mer, Le Tignet, Tourrette-Levens, Tourrettes-sur-loup, La Trinité, Valbonne, Vallauris, Vence, Villefranche-sur-Mer, Villeneuve-Loubet, Beausoleil, Cap d'Ail, Castellar, Eze, Gorbio, Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Sainte-Agnès, Blausasc, Peille, Peillon et La Turbie.

Concernant les vacanciers qui doivent rentrer chez eux le week-end prochain, ils seront autorisés à quitter le territoire a affirmé le préfet des Alpes-Maritimes, mais devront cocher sur l'attestation, une case prévue à cet effet.

Les règles concernant les retours de vacances en plein week-end et dans les zones confinées restent floues.

Si l'on part du principe que lors des précédents confinements les retours de vacances étaient possibles avec un justificatif (billet de train, avion...), il devrait en être de même durant les week-ends. Mais cela reste toutefois à préciser. 

Pour les commerces

Le préfet a fait remarquer qu'il n'a "volontairement" pas utilisé le terme de "commerces essentiels" ou "non essentiels" ce lundi matin.

"Vous ne pourrez pas aller chez le coiffeur le samedi" 

Les magasins et galeries commerciales de plus de 5.000 m² devront fermer leurs portes ce lundi soir, et ce durant 15 jours.

Seuls les commerces liés à la santé comme les pharmacies ou à l'alimentation pourront rester ouverts dans les centres commerciaux. Mais a contrario, vous pourrez toujours profiter du "click & collect" car il "sera autorisé" dans les établissements qui ont eu l'obligation de fermer.

"Les rayons des produits non essentiels dans les magasins autorisés à ouvrir seront accessibles" a affirmé Bernard Gonzalez. Cela avait été "trop compliqué" à mettre en place lors du dernier confinement. 

Les week-ends, dans les communes confinées, "vous ne pourrez pas aller chez le coiffeur le samedi puisqu'il sera fermé", a-t-il ajouté. De même que le seront aussi les magasins de vêtements, d'articles de sport, librairies... Les garages et les stations-services resteront bien évidemment ouverts.

Obligation de porter le masque 

Le port du masque sera obligatoire à partir du mardi 22 février dans "toutes les zones à forte fréquentation de toutes les communes du département".

Musique amplifiée et consommation d'alcool sur la voie publique seront interdites. 

Aller en Italie

Il sera toujours possible de se rendre en Italie, mais à condition de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.