“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cancer du fumeur : les jeunes sensibilisés

Mis à jour le 30/01/2020 à 11:23 Publié le 30/01/2020 à 11:23
Des jeunes du Lycée Albert-Ier, du Lycée technique et hôtelier et de FANB ont posé de nombreuses  questions aux médecins.

Cancer du fumeur : les jeunes sensibilisés

La Biennale de cancérologie a lancé hier sa 14e édition en organisant une conférence de sensibilisation destinée aux lycéens de Monaco. D’ici, 1 300 professionnels sont attendus

Avec le tabac, le marketing a créé un produit qui fait cool. Alors que ça donne une haleine de chiotte ! »

Le Docteur Sébastien Couraud, chef du service de pneumologie de l’hôpital Lyon Sud, avait les mots et le dynamisme pour parler aux élèves du Lycée Albert-Ier, du Lycée technique et hôtelier et de FANB venus hier matin participer à une conférence de sensibilisation de la 14e Biennale de Cancérologie.

Sous le haut patronage de la Direction de l’Éducation nationale de la Jeunesse et des Sports, cette rencontre, pour laquelle notre consœur Nancy Cattan était modératrice, a rassemblé les compétences de médecins de Monaco : le docteur Patrick Rampal, professeur de gastroentérologie et président du Centre Scientifique de Monaco et le docteur Georges Garnier, responsable du service d’oncohématologie du Centre Hospitalier Princesse-Grace depuis 2007. Était également, sur la scène de la salle Georges-Auric du Grimaldi Forum, le professeur Xavier Pivot, directeur général du Centre Paul-Strauss de lutte contre le cancer de Strasbourg.

« Le fait de fumer va générer un réseau social, explique le docteur Sébastien Couraud. On appartient à un groupe. C’est ça qui va rendre le sevrage difficile. Vous êtes complètement instrumentalisé par le produit. Fumer est une addiction et arrêter de fumer est très difficile. Et la dépendance physique va s’installer assez rapidement. »

Avant le pneumologue, c’est Georges Garnier qui a pris le micro pour faire un exposé général sur la prévention, les statistiques, les causes du cancer et le taux de mortalité. C’est ainsi que le chef de service du CHPG apprend aux jeunes gens qu’entre 1990 et 2018, le nombre de cancers a augmenté de 65 % chez l’homme et 93 % chez la femme. Chez la femme c’est véritablement une augmentation du risque cancer. Sinon, ces hausses sont également dûes au vieillissement de la population et à l’augmentation de la démographie. Les cancers surviennent, en moyenne, à 66 ans chez les hommes et 64 ans chez les femmes.

Des informations qui donnent tout de même envie d’arrêter de fumer. Même si 60 ans, quand on en a 16, semble encore très loin…

Les oncologues ont lancé la 14e Biennale de cancérologie par une action d’information menée auprès des lycéens.
Les oncologues ont lancé la 14e Biennale de cancérologie par une action d’information menée auprès des lycéens. J.D.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.