Rubriques




Se connecter à

Cancer du col de l'utérus : le Pr Borruto en conférence au Chili

Le consul honoraire du Chili à Monaco, Paolo Tricotti, a organisé, au Chili, une série de conférences animées par le professeur Franco Borruto, gynécologue, consultant auprès du département des Affaires sociales et de la Santé du gouvernement princier.

Publié le 30/01/2016 à 05:07, mis à jour le 30/01/2016 à 05:07
La présidente du Chili Michelle Bachelet a félicité le professeur Borruto pour son travail en Amérique du Sud.	(DR)
La présidente du Chili Michelle Bachelet a félicité le professeur Borruto pour son travail en Amérique du Sud. (DR)

Le consul honoraire du Chili à Monaco, Paolo Tricotti, a organisé, au Chili, une série de conférences animées par le professeur Franco Borruto, gynécologue, consultant auprès du département des Affaires sociales et de la Santé du gouvernement princier.

Le travail opéré sur le terrain par le consul général de Monaco au Chili, Danièle Biancheri, et par le nouveau consul honoraire à Valparaiso, Fernando Schmidt, a permis de réaliser l'évènement sur plusieurs dates. Au cours de son séjour, le professeur a donné quatre conférences sur le thème de la prévention du cancer du col de l'utérus.

 

L'objectif était notamment de mettre en avant le haut niveau de la Principauté dans le domaine de la santé, et notamment en matière de prévention.

Suite à ces conférences, la présidente de la République du Chili, Michelle Bachelet, a reçu le professeur Borruto en audience privée, au Palais présidentiel de La Moneda.

Durant cet entretien, la Présidente a tenu à féliciter le professeur Borruto pour le travail réalisé en Amérique du Sud ainsi qu'au Chili et n'a pas manqué de se tenir informée de la politique de santé menée par Monaco.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.