Avec cinq réservistes sanitaires, cette Niçoise s’envole pour la deuxième fois pour sauver des vies

Six médecins et infirmiers des Alpes-Maritimes et du Var viennent d’atterrir à Epinal. Ils vont renforcer les hôpitaux du Grand Est dans la lutte contre le coronavirus.

G.L. Publié le 16/04/2020 à 17:22, mis à jour le 17/04/2020 à 10:18
Six réservistes sanitaires ont décollé de Cannes ce jeudi, direction les hôpitaux du Grand Est pour renforcer les équipes de lutte contre le Covid-19. Photo DR

Cette crise sanitaire révèle les âmes. Et ses héros. Pour la deuxième fois, Sandrine Cauchy-Lusseau a quitté la Côte d’Azur pour aller sauver des vies.

La Niçoise de 46 ans va lutter au coeur d’un service réa dédié au Covid-19. Ce jeudi après-midi, à 15 heures, elle a décollé de Cannes-Mandelieu en "Cessna Citation CJ2", direction Epinal où elle a atterri.

Sandrine s’était déjà envolée début avril en Falcon 900 affrété par l’Agence régionale de santé pour aller renforcer le Centre hospitalier sud francilien, dans l’Essonne.

 

Une expérience puissante, épuisante et pleine d’émotion pour cette déléguée médicale hospitalière de Nestlé Health Science. Après douze ans éloignée des services réa, elle avait brutalement replongé, sur la base du volontariat, dans un univers où vie et mort se tutoient en permanence.

A ses côtés, dans le Grand Est, deux médecins et quatre infirmières. Ces volontaires s’appellent Nadine (Institut Arnault-Tzanck de Saint-Laurent-du-Var ); Patrice (clinique Saint-Antoine de Nice), Philippe (Saint-Raphaël); Coralie (Hôpital Lenval, Nice), Emilie (Bouches-du-Rhône).

Les deux médecins vont aller renforcer le Centre hospitalier de Remiremont. Les infirmières celui d’Epinal. Sept autres réservistes sanitaires de la région Paca se sont envolés au même moment de Marseille pour rejoindre Mulhouse.

"Après la première expérience en Ile-de-France, j’avais envie de repartir. Je trouvais dommage de ne pas me rendre utile de nouveau", confie Sandrine Cauchy-Lusseau. La mère de famille a également obtenu le bon de sortie de ses enfants, Nathan et Marylou, 13 et 16 ans.

"Maman, tu vas aider la Nation", lui a glissé sa fille avant de partir, avec fierté et tendresse. La mission des réservistes sanitaires durera huit jours.

La Niçoise Sandrine Cauchy-Lusseau. Photo DR.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.