“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Applications, puces et autres nouveautés

Mis à jour le 19/05/2018 à 05:08 Publié le 19/05/2018 à 05:08

Applications, puces et autres nouveautés

Quelles sont les solutions médicales de demain ?

Quelles sont les solutions médicales de demain ? Nous avons demandé aux professionnels présents lors de la conférence de presse d'hier de bien vouloir livrer quelques exemples d'applications concrètes de l'e-santé.

« Zero Mother Die » est une initiative internationale qui a pour but de sensibiliser et prévenir les complications de la grossesse et de l'accouchement. En Afrique subsaharienne, là où la mortalité infantile est très élevée (un enfant sur 12 meurt avant son 5e anniversaire), « Zero Mother Die » permet aux futures jeunes mères d'avoir accès, à distance, à des informations.

Chaque année, 700 000 décès sont dus à la consommation de médicaments falsifiés, selon l'OMS. Pour lutter contre ce trafic de faux médicaments, la blockchain est sans doute la solution. Cette astuce cryptographique, développée en même temps que le bitcoin, pourrait assurer la traçabilité des médicaments.

Le robot humanoïde capable de reconnaître certaines émotions pourrait bien avoir sa place dans les établissements de santé. En effet, il peut reconnaître ses interlocuteurs et tenir des conversations. « La sociabilité peut soigner », affirme le Dr Wassim Badiou. Le petit robot pourrait donc bien aider les personnes âgées et les jeunes malades.

La pharmacie n'échappe pas à la tendance de l'e-santé. Il est facile d'imaginer des cabines où les patients pourraient directement prendre rendez-vous avec leur médecin. Les ordonnances électroniques apparaissent aussi comme une vraie solution.

L'e-carte pourrait mettre fin à la multiplication des identités numériques et des mots de passe. « Elle pourrait à la fois permettre de voter, de conduire, d'être assuré… », affirme Emmanuel Presenti, président de French Road. Assurant la protection des données de santé, elle permettrait aux patients d'avoir une seule et unique identité. Comme en vrai, finalement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct