“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

A Monaco, un salon se dédie pendant à la santé connectée à Monaco

Mis à jour le 01/06/2017 à 12:59 Publié le 01/06/2017 à 05:23
Le Pr Israël Nisand, président du Forum de bioéthique de Strasbourg et président de cette 3e édition de eHealthworld Monaco.

Le Pr Israël Nisand, président du Forum de bioéthique de Strasbourg et président de cette 3e édition de eHealthworld Monaco. Photo DR

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

A Monaco, un salon se dédie pendant à la santé connectée à Monaco

La santé connectée : la santé de demain ? C'est la conviction de nombreux médecins - une évidence maintenant pour certains d'entre eux.

 Le prince Albert II, qui offre son haut patronage au salon e-Healthworld Monaco qui se déroule aujourd'hui et demain au Fairmont Hotel, souligne : « Les thématiques qu'il aborde [sont] pleinement en phase avec l'émergence de nouvelles formes d'activité médicale. »

Cette troisième édition est présidée par le professeur Israel Nisand, président du Forum de bioéthique de Strasbourg.

La médecine de demain est évidemment au cœur des conférences et débats. Ce matin, par exemple, il s'agit de présenter l'impression 3D au service de l'humain. Imprimer de la peau ou sa propre prothèse de main, la réalité rejoint les espoirs les plus impossibles jusqu'alors. Remplacer par exemple une main ou un pied pour quelque 4.000 euros, « c'est une ouverture extraordinaire dans l'humanitaire grâce aux imprimantes 3D », tient à souligner Charles Nahmanovici, co-fondateur de e-HealthWorld Monaco. Le congrès traitera d'ailleurs largement de l'opportunité de l'e-santé en Afrique.

Place ensuite aux perspectives qu'apportent les nanotechnologies : l'infiniment petit se met par exemple au service des malades du cancer ou permettent un traitement personnalisé.

Et parce que la santé est aussi du bien-être, l'après-midi débutera avec une conférence sur la beauté connectée, en partenariat avec une grande marque de cosmétique et la Samcep.

Le robot également est au cœur des discussions, notamment en chirurgie. L'utilisation d'une telle technologie qui interpelle en terme de droit.

Une médecine nouvelle arrive ainsi au galop et bouleverse totalement les codes pour les médecins mais aussi les patients. Cette porte grande ouverte où les avancées technologiques semblent galoper, quand l'encadrement juridique et éthique suit pas à pas l'évolution, crée des décalages qui peuvent mener aux dérapages. L'urgence est donc aussi de parler de bioéthique de l'e-santé avec le professeur Israel Nisand, gynécologue obstétricien, coauteur avec Jean-François Mattéi d'un ouvrage intitulé Où va l'humanité ? dans lequel l'emprise des technologies nouvelles sur le corps ou l'esprit humain est considérée dans sa nature même. Une nature qui peut être en danger. E-Health World Monaco veut aussi comprendre les dangers et les limites autant que les espoirs et les perspectives qu'offrent la technologie dans la santé.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.