Rubriques




Se connecter à

A Monaco, l'obligation d'avoir un pass sanitaire sera étendue à certains salariés

A compter du 15 décembre et jusqu'au 31 janvier 2022, les personnels des lieux où le pass sanitaire est déjà exigé pour les clients et visiteurs devront, eux aussi, se soumettre à cette obligation. A une nuance près. Pour Monaco-Matin, le ministre d'Etat de la Principauté développe cette nouvelle mesure.

Thibaut Parat Publié le 03/12/2021 à 16:03, mis à jour le 03/12/2021 à 22:26
Photo Jean-François Ottonello

La mesure était déjà en vigueur en France. Elle le sera bientôt en Principauté de Monaco.

A compter du 15 décembre et jusqu'au 31 janvier 2022, l'obligation de posséder un pass sanitaire sera étendue à toutes les personnes travaillant ou intervenant dans un lieu où le fameux document est déjà exigé pour les clients, spectateurs, participants ou visiteurs. 

" Cela concerne les restaurants et bars, les hôtels, les boîtes de nuit, les casinos, les salles de spectacle de plus de 300 personnes comme au Grimaldi Forum, le stade Louis-II ", détaille à Monaco-Matin le ministre d'Etat, Pierre Dartout.

Pour les personnels des clubs sportifs et des salles de spectacle de moins de 300 personnes, le pass sanitaire peut être exigé par le gestionnaire mais ne demeure pas une obligation.

 

" Concernant l'application de cette mesure, on ne peut pas demander aux gens non-vaccinés de l'être totalement d'ici le 15 décembre. Ce qui sera donc demandé, ce sont des documents papiers qui attestent que la première dose a été faite OU un certificat de rétablissement de la Covid de plus de 11 jours et moins de 6 mois après le dernier test positif OU un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures. Pour les clients et visiteurs de ces lieux, on s'est aligné sur la France en réduisant ce délai à 24 heures ", détaille le chef du gouvernement princier.

une mesure pour inciter à la vaccination

Autre précision importante : ce dispositif comprend également le personnel technique et administratif travaillant sur un site, à l'exception des activités de livraison et des interventions d'urgence. " Quand le personnel administratif se trouve dans un lieu distinct, comme c'est le cas pour la Société des Bains de Mer, il ne sera pas concerné par la mesure ", nuance Pierre Dartout. 

La flambée actuelle du nombre de contaminations à la Covid-19 a, évidemment, motivé cette décision. Depuis le 20 novembre, plus de 270 cas positifs ont été recensés en Principauté.

" Il était, par exemple, paradoxal de demander un pass sanitaire aux clients des restaurants alors que le personnel, quand bien même il était masqué, n'était pas soumis à cette même obligation, argumente le ministre d'Etat. C'est aussi un argument d'attractivité. Le client doit savoir qu'il se rend dans un établissement qui est sécurisé. "

Cette mesure est, surtout, une forte incitation à la vaccination. Depuis l'été, la Principauté stagne a contrario de la France. En date du 27 novembre, le taux de couverture vaccinale (schéma complet) était de 65% pour la population résidente en âge d'être vaccinée.

" Nous voulons que la vaccination progresse en Principauté. Nous ne comprenons pas les réticences. Si la situation à l'hôpital est contenue, alors même que le taux d'incidence est extrêmement élevé [453,72 la semaine dernière, ndlr], c'est parce qu'une part importante de la population est vaccinée. Mais ce n'est pas suffisant ", martèle-t-il.

 

le rappel des mesures récemment décrétées

Cette nouvelle mesure fait suite à d'autres annonces gouvernementales dévoilées le 26 novembre et en vigueur jusqu'au 20 décembre :

  • L'obligation du port du masque en extérieur, en tout temps et partout sur le territoire monégasque ;
  • La validité des tests PCR passant de 72h à 24h pour les clients des lieux où le pass sanitaire est exigé ; 
  • La suspension des cocktails debout et de toutes consommation debout dans les bars et restaurants ; 
  • La suspension des activités de danse et de karaoké dans les établissements ;
  • La présentation, pour tous, du pass sanitaire pour consommer à l'intérieur et en terrasse des restaurants et des bars. Cela concerne aussi les jeunes âgés de 16 à 18 ans.
  • Le pass sanitaire exigé pour accéder aux salles de spectacles ou aux congrès dès qu'il y a plus de 300 personnes (Opéra, théâtre Princesse-Grace, salles du Grimaldi Forum etc...).
  • L'obligation du port du masque pour la pratique sportive en intérieur (sauf pour les compétitions) et pour le sport scolaire ;
  • La suspension des cours de natation scolaire ; 
  • La suspension des sports de combat et de contact.

Ces mesures devraient vraisemblablement être prolongées pour les fêtes de fin d'année.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.