“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

4 questions pour tout comprendre à la désinfection des rues de Nice et de plusieurs villes de la Côte d'Azur

Mis à jour le 26/03/2020 à 18:56 Publié le 26/03/2020 à 17:41
Engagée à l'Ouest du département, la désinfection des rues a commencé, ce jeudi matin, à Nice et s'étendra à plusieurs communes de la Métropole.

Engagée à l'Ouest du département, la désinfection des rues a commencé, ce jeudi matin, à Nice et s'étendra à plusieurs communes de la Métropole. Photo Cyril Dodergny

4 questions pour tout comprendre à la désinfection des rues de Nice et de plusieurs villes de la Côte d'Azur

Depuis lundi, la principauté de Monaco et les plusieurs villes des Alpes-Maritimes ont pris le parti de suivre l'exemple de la Chine et de la Corée du Sud en désinfectant leurs rues, de manière partielle ou totale, pour freiner la propagation du virus. On fait le point.

Qui est concerné?

Valbonne, Roquebrune-Cap-Martin, Menton, Villeneuve-Loubet, Beausoleil, Cannes, Grasse, Le Cannet, Mandelieu-la-Napoule, Antibes-Juan-les-Pins, Vallauris-Golfe-Juan, Nice et bientôt son territoire métropolitain.

Dès ce vendredi, les villes de Cagnes-sur-Mer, Saint-Laurent-du-Var, Carros et Vence commenceront la désinfection.

Ainsi que les villages de Saint-André-de-la-Roche, Tourette-Levens, Falicon, Levens, Plan-du-Var, La-Roquette-sur-Var, Castagniers, Eze, La Trinité, Beaulieu, Saint-Etienne-de-Tinée, Valdeblore, Roubion et Saint-Sauveur-sur-Tinée, Roure, Rimplas, Clans, Saint-Martin-Vésubie, Utelle, Venanson, Lantosque, Belvédère, La-Bollène-Vésubie, Roquebilière.

Comment on désinfecte?

Tous les matins, jusqu'à la fin du confinement, les trottoirs et le mobilier urbain sont traités ainsi que les lieux d'accès public, les magasins ouverts et services publics comme les hôpitaux ou les Ehpad.

Les agents sont généralement deux à pulvériser le produit, avec une panoplie digne de Breaking Bad: masque anti-projection (type masque à gaz), combinaison intégrale jaune ou blanche, c'est selon, gants et chaussures adaptées.

Est-ce dangereux?

Les agents de la propreté des Villes et de la Métropole pulvérisent, pour la majorité, de la javel diluée qu'ils laissent poser 15 minutes et rincent à grande eau.

Selon les Villes de Cannes et Nice, le produit est sans danger pour l'homme et l'environnement.

Toutefois, Monaco et deux communes ont préféré se tourner vers des produits étiquetés biodégradables.

Antibes a opté pour le Sanosepsyl, un détergent désinfectant bactéricide "sans rinçage". Et Valbonne pour un désinfectant "certifié Ecocert" en évitant "la javel qui lors des premières pluies polluerait nos cours d'eau".

Est-ce efficace?

Il suffirait de 15 minutes pour détruire le virus. Toutefois, l'efficacité de la javel n'est pas prouvée.

Comme elle l'a indiqué au Parisien, l'agence régionale de santé (ARS) ne sait pas combien de temps le virus peut rester sur des surfaces extérieures, telles que l'asphalte. Sa durée de vie est estimée, selon les surfaces, de quelques heures à plusieurs jours (plastique, acier, verre).

"C'est plus pour rassurer les populations", a reconnu ce jeudi matin, Pierre-Paul Leonelli, le président de la commission Collecte et propreté de la Métropole qui vient de lancer sa désinfection.

>> LIRE AUSSI. A Nice, la Métropole désinfecte ses rues pour rassurer les populations

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.