“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

11.000 contrôles de police depuis la mise en place du confinement à Monaco

Mis à jour le 01/04/2020 à 20:27 Publié le 01/04/2020 à 20:24
Depuis l’allocution du souverain et la mise en place du confinement le 18 mars à minuit, 11.000 contrôles ont été effectués par la Sûreté publique

Depuis l’allocution du souverain et la mise en place du confinement le 18 mars à minuit, 11.000 contrôles ont été effectués par la Sûreté publique Photo JEAN-FRANCOIS OTTONELLO

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

11.000 contrôles de police depuis la mise en place du confinement à Monaco

Patrice Cellario, conseiller de gouvernement - ministre de l’Intérieur, a tenu ce mercredi un point presse sur le volet de la sécurité. Voici ce qu’il faut en retenir.

Des contrôles par centaines

Depuis l’allocution du souverain et la mise en place du confinement le 18 mars à minuit, 11.000 contrôles ont été effectués par la Sûreté publique, laquelle s’assure que les mesures ministérielles (1) sont respectées à la lettre. "[Mercredi matin], par exemple, 211 véhicules ont été contrôlés aux entrées de la Principauté. Deux conducteurs n’étaient pas porteurs du justificatif de déplacement professionnel vers la Principauté. Ils ont été refoulés", explique-t-il.

Depuis le 27 mars et une décision ministérielle, des amendes de 70 à 200 e peuvent être dressées. Un seul individu a été verbalisé, son motif de présence sur l’espace public monégasque n’étant pas jugé crédible par les services de police. "Globalement, le confinement est respecté. Mais il existe des comportements marginaux. On a, par exemple, contrôlé un bateau sur lequel des amis prenaient un apéritif. Ils ont eu un bon sermon (...). On fait appel au civisme et au sens des responsabilités de chacun", prêche Patrice Cellario.

Des kits pour la Sûreté publique

"Jusqu’à présent, nous avions un équipement uniquement pour certaines circonstances, comme les interventions dans des domiciles. Depuis cette semaine, nous sommes pleinement équipés, avec un kit comprenant gants, gel hydroalcoolique et masques. Avec nos collègues de la force publique, on a déterminé un protocole pour l’utilisation de ces précautions sanitaires", confie Richard Marangoni, directeur de la Sûreté publique.

Des cas positifs chez les carabiniers

Trois carabiniers du prince ont contracté le virus ces derniers jours. Aucun cas à déplorer chez les pompiers de Monaco et la Sûreté publique.

Vigilance sur les violences intrafamiliales 

"En ce moment, la délinquance est très faible, quasiment nulle, poursuit Richard Marangoni. Il y a deux domaines sur lesquels nous sommes vigilants. D’abord, les violences intrafamiliales. Le confinement peut favoriser cela. Il n’y a pas eu de cas particuliers ou dramatiques. Autre volet : les nuisances sonores. Tous les soirs, nous avons des appels de particuliers se plaignant du bruit. Le confinement peut provoquer une sensibilité et une exacerbation particulières."

(1) Seuls les déplacements personnels jugés indispensables sont autorisés (courses, soins médicaux, assistance familiale ou garde d’enfant, sortir son animal ou faire une activité physique : seul et à proximité de son domicile). Cela ne nécessite pas de justificatif. En revanche, pour les déplacements professionnels, un document est à fournir en cas de contrôle.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.