“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Rugby : l'ASM redoutable à l'extérieur

Mis à jour le 11/12/2015 à 05:02 Publié le 11/12/2015 à 05:02
La joie des Monégasques à l'issue de leur match gagné au Mourillon avec, au premier plan, Jeremy Benstaali, entraîneur et joueur de l'équipe première.	(DR)
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Rugby : l'ASM redoutable à l'extérieur

Aucun supporter n'avait oublié l'équipe du Mourillon, terrible briseur de rêve de la fin de saison dernière.

Aucun supporter n'avait oublié l'équipe du Mourillon, terrible briseur de rêve de la fin de saison dernière. Ce club avait privé l'ASM, à une semaine d'intervalle, d'une deuxième place, synonyme d'une montée directe, puis d'une victoire lors d'une finale à Mayol. Les joueurs n'avaient pas digéré non plus ces épisodes au moment de rentrer sur le terrain, situé à l'ombre du stade du RC Toulon.

Belle revanche

En confiance, après leur victoire au Beausset la semaine précédente, les joueurs de la Principauté ne fermaient pas le jeu. Lancer de Romain Lacoste, prise à deux mains, et c'est tout le pack qui met à mal les Varois. Une première pénalité passe de très peu à côté, une action en première main échoue de quelques centimètres, Monaco fait le jeu mais ne concrétise pas.

En face, les Mourillonnais reviennent dans la partie grâce à un jeu simple, mais diablement efficace, de leurs avants et trois points de leur arrière-buteur, avant le fait de jeu de la première mi-temps. Les équipes se neutralisent quand Olivier Suzonni se fait contrer avant de se jeter sur le ballon, un Varois, essayant de poursuivre au pied, heurte brutalement l'avant-bras du jeune Monégasque. Avec une fracture du cubitus, le joueur restera quand même 10 minutes sur le terrain avant de sortir, meurtri. Monaco, touché, encaisse alors un essai sur une action anodine juste avant la mi-temps.

Mais l'ASM a du caractère et va se relever une nouvelle fois. Sous l'impulsion d'un Jonathan Courtinard de retour de blessure, le club du Rocher met enfin la main sur le match. Courtinard prend ses responsabilités et, par le jeu au pied, fait avancer son équipe, concrétisant la domination monégasque.

Les 3/4 centres, Benstaali et Uatini, usent leurs adversaires et gagnent du terrain tandis que la 2e ligne est au relais et que Simon Profeta perce plein axe. Le Mourillon plie mais ne rompt pas. Ce sont finalement les entrées de la vieille garde monégasque qui porteront le coup de grâce. Bourgeade, Guasco et Riqué, sur une combinaison dans les 22 mètres adverses, décalent l'ailier Vincent Canino à nouveau marqueur.

L'ASM sort vainqueur, sur le terrain de son meilleur ennemi, et fait oublier les frustrations du passé, privant même son adversaire d'un bonus défensif qui pourrait compter dans la course au maintien.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.