“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

RCT : un premier tour favorable

Mis à jour le 14/12/2015 à 05:13 Publié le 14/12/2015 à 05:13
Élu homme du match selon l'EPRC, Steffon Armitage - les quatre fers en l'air - a signé le deuxième essai toulonnais synonyme de doublé pour le troisième ligne aile.

Élu homme du match selon l'EPRC, Steffon Armitage - les quatre fers en l'air - a signé le deuxième essai toulonnais synonyme de doublé pour le troisième ligne aile. Patrick Blanchard

Je découvre la nouvelle offre abonnés

RCT : un premier tour favorable

Pour le premier match européen de la saison devant leur public, les Toulonnais sont parvenus non sans difficulté à s'imposer face à une solide formation du Leinster

Pour ce premier match européen au stade Mayol, Toulon ne devait pas passer à côté de son sujet, faute de quoi il en serait (déjà !) fini de cette nouvelle aventure continentale. Le lourd échec face aux Wasps a mis les Rouge et Noir sous pression. Ils savent qu'ils n'ont plus droit à la moindre erreur. Le RCT va devoir cravacher.

Sous un ciel gris et pluvieux, parfaite mise en bouche avant le déplacement en Irlande le week-end prochain, Giteau et ses hommes ont connu bien des difficultés pour maîtriser leur jeu avec un ballon rendu glissant.

Au-delà d'un succès, les hommes de Laporte voulaient prendre le bonus. Un objectif visé d'entrée. En effet, une pénalité « en place » aux trente mètres après dix minutes et l'Australien en bon capitaine, opte pour la touche. Pari osé ? Peut-être, mais gagné. En effet, un groupé pénétrant bien désaxé plus loin et c'est le premier essai du RCT signé Steffon Armitage emmené par tout son pack.

Toulon à la peine

Le Leinster est venu jouer son va-tout et joue… à tout va. Mais les Irlandais se fracassent sur la défense varoise intraitable malgré quelques plaquages ratés. Pour autant, on comprend vite que l'après-midi va être compliqué. Le bonus devient vite une chimère.

De leur côté, les offensives toulonnaises, malgré les percussions à répétition de Vermeulen, Gorgodze, Bastareaud, Nonu ouTaofifenua, se heurtent régulièrement au rideau de fer des partenaires de Fitzgerald.

Malgré un manque de vitesse dans le jeu, Escande, impeccable au pied, préfère assurer les trois points pour donner une (petite) bouffée d'air. Mais l'atmosphère est pesante et Sexton, approximatif dans le jeu courant, revient à un point après sa troisième pénalité réussie. Le Leinster reste collé à la roue de Toulon au pied du Faron.

Les sondages seraient-ils défavorables aux Toulonnais en ce jour d'élection ? Il faut attendre le dépouillement au terme des quatre-vingts minutes de jeu longtemps indécises pour se réjouir.

En ballottage favorable sur une première des trois supériorités numériques, le RCT n'en tire pas le moindre profit. À la pause, rien n'est fait.

L'entreprise de démolition du RCT ne crée pas les brèches victorieuses. Les Toulonnais ne jouent ni justes ni assez collectifs pour faire la différence. L'écart va donc se faire au pied (5/5 pour Escande).

Dans le temps additionnel, le troisième ligne anglais s'infiltre au milieu de la défense pour donner de la consistance au score.

Le RCT a assuré l'essentiel. Le deuxième tour à Dublin, samedi, pour cette quatrième journée sera une nouvelle « finale » à ne pas rater.

Escande : « On savait que ça allait être compliqué »

Matt Giteau (demi d’ouverture du RCT) : «C’était difficile.Le ballon glissait et les ballons étaient lents à la sortie des rucks.Je crois que c’était notre problème aujourd’hui.Mais finalement on a gagné et c’est le plus important pour nous.C’était l’objectif et on l’a atteint.On savait que le Leinster était une très belle équipe avec de grands joueurs...»

Eric Escande (demi de mêlée du RCT) : « C’était un match déterminant pour nous aujourd’hui.Il fallait absolument qu’on le gagne pour exister encore dans cette compétition.On savait que ça allait être compliqué et qu’il faudrait tout mettre en œuvre pour arriver à gagner ce match. On n’avait un peu la pression dans cette poule très compliquée et eux, en étant déjà quasiment éliminés, n’en n’avaient plus vraiment.Ils nous ont posé des difficultés, notamment dans les rucks.Mais le plus important pour nous était de gagner aujourd’hui...».

Mamuka Gorgodze (troisième ligne du RCT) : «Les supporters veulent toujours gagner largement mais il ne faut pas oublier que le Leinster est une des meilleures équipes européenne.Ils étaient très présents dans les rucks et dans le combat et on a gagné quand même...».

Leo Cullen (entraîneur des avants du Leinster) : « Ce n’était pas une bonne après-midi pour nous. Nous sommes déçus. C’était très dur mais il faut que je revois le match pour en dire plus. On a payé cher nos trois cartons jaunes. Nous allons essayer de nous rattraper le week-end prochain pour nous et pour nos 45.000 supporters… »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.