Rubriques




Se connecter à

Monaco pour s'envoler à Rio

Le tournoi de qualification olympique de rugby à 7 se déroule ce week-end en Principauté. A la clé, le dernier billet pour se qualifier pour les J.O

Delphine Toujas Publié le 18/06/2016 à 05:03, mis à jour le 18/06/2016 à 05:03
Le tirage au sort n'a pas été tendre avec les Samoa, le Zimbabwe, les Tonga, quatre prétendants à la victoire finale, tous réunis dans la poule A. Ci-dessus, les 16 capitaines des différentes nations, place du Casino.
Le tirage au sort n'a pas été tendre avec les Samoa, le Zimbabwe, les Tonga, quatre prétendants à la victoire finale, tous réunis dans la poule A. Ci-dessus, les 16 capitaines des différentes nations, place du Casino. Manuel Vitali/Gouv. princier

C'est leur dernière chance de participer à la grande première du rugby à 7 en tant que sport olympique. Aujourd'hui et demain, 16 équipes masculines vont tenter au stade Louis-II de rejoindre le Brésil, les Fidji, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, la Grande-Bretagne, la France, le Japon, les Etats-Unis, l'Argentine et le Kenya, d'ores et déjà assurés d'être présents à Rio cet été.

En tout sur les deux jours de compétition, 45 matchs et plus de 20 heures de spectacle. L'ensemble des rencontres se dérouleront en deux mi-temps de 7 minutes, à l'exception de la finale de demain qui se jouera en deux périodes de 10 minutes.

Pour un premier tournoi de qualification en terre monégasque, Nicolas Bonnet, chargé du développement de la fédération de rugby et organisateur de l'évènement, n'a pas fait les choses à moitié. Après six mois de préparation, l'heure a enfin sonné. Pourtant, s'il se réjouit de la présence d'un évènement d'une telle ampleur à Monaco, il regrette la date. « Ce sera un week-end difficile pour l'exposition médiatique, entre le match de l'Euro à Nice la veille et les demi-finales de Top 14, c'est dommage. »

 

Les Samoa sont les grands favoris de cette compétition de repêchage, destiné aux équipes malheureuses des précédentes opportunités de se qualifier. Vainqueurs du Paris Sevens au mois de mai, les Samoans vont devoir toutefois se méfier du Canada, de Hong Kong et de la Russie qui apparaissent comme leurs principaux rivaux. Aux yeux de Nicolas Bonnet, « Les Tonga et l'Allemagne peuvent aussi créer de belles surprises. »

Le niveau s'annonce très relevé, et ce dès les premières rencontres. Le 23 mai dernier, le tirage au sort a réservé un groupe très difficile. La poule A regroupe en effet de gros prétendants à la victoire finale : les Samoa, le Zimbabwe, les Tonga et l'Irlande. Les trois autres sont plus équilibrées. Seules les deux premières équipes seront qualifiées pour se disputer les matchs éliminatoires du lendemain. Quant aux autres nations, elles aussi joueront demain pour les places d'honneur.

De nombreuses animations sont également prévues autour et dans le stade Louis-II : démonstrations par des jeunes licenciés, spectacle de danse, concerts ainsi qu'une Family zone. En plein Euro de football, c'est bien le rugby à 7 qui sera à la fête du côté de Monaco.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.