“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les Impi's remettent ça à Dubaï !

Mis à jour le 20/11/2018 à 05:02 Publié le 20/11/2018 à 05:02
La Fondation Princesse Charlène de Monaco participe grandement au développement du rugby à VII en Principauté.

La Fondation Princesse Charlène de Monaco participe grandement au développement du rugby à VII en Principauté. Cyril Dodergny

Les Impi's remettent ça à Dubaï !

Avec une équipe composée de sept Monégasques et de cinq grands internationaux, les Impies de la Fédération Monégasque de Rugby, s'envoleront pour le Dubaï Rugby Seven à la fin du mois

C'est l'un des plus grands tournois de seven au monde et il est même l'une des étapes de l'HSBC World Rugby Sevens Series. Pour sûr, il y aura du beau monde. Le Dubaï Rugby Seven débutera officiellement le 29 novembre prochain et s'achèvera le 2 décembre, et une nouvelle fois, les Impi's y prendront part en tant qu'invités.

« Nous sommes mieux préparés »

Les Impi's ? Cela veut dire « les guerriers » en langage Zoulou et c'est la princesse Charlène, elle-même, qui a choisi ce nom. La famille Wittstock y est pour beaucoup dans le développement du rugby à VII en Principauté. Car c'est son frère, Gareth, qui est à l'origine même de la création de cette équipe en 2 017.

Si l'an passé, les Impis n'avaient pas marqué les esprits lors de leur premier déplacement à Dubaï, cette fois, ils espèrent faire mieux. « C'était assez difficile l'an dernier, mais cette année nous sommes mieux préparés et on va essayer de mieux figurer. On espère pouvoir passer la phase de poules déjà. Pour cela, nous devons au moins remporter deux matches sur trois, pour pouvoir participer aux quarts de finale. Mais ce que nous craignons le plus, c'est l'opposition. On peut aussi bien tomber sur une bande de potes que sur une équipe de professionnels », explique Nicolas Bonnet, entraîneur, mais aussi Directeur Technique National (DTN), au sein de la fédération.

Une fois par semaine, sur le stade du Devens, les quelques rugbymen disponibles s'entraînent dur pour être au niveau. Car oui, impossible de pouvoir regrouper tout le monde lors des entraînements, tant les joueurs viennent de partout. « On ne peut pas avoir tous les joueurs, car soit ils viennent de loin ou alors ils sont avec leur club. Ils jouent à XV le reste de la saison. J'en ai maximum quatre à l'entraînement. Nous profiterons des deux sessions d'entraînement qui auront lieu la veille du tournoi, pour pouvoir effectuer les réglages nécessaires. »

L'expérience au service de la jeunesse

La délégation des Impi's sera composée de sept Monégasques, Arthur Duclau (Peyrehorade Sport), Romain Pestoni (AS Monaco), Ioan Tolosano (Angleterre), Sébastien Baldachino (AS Monaco), Nathan Balesta (AS Tournefeuille), Tristan Nardi (AS Monaco), Dorian Danthez (Stade Niçois).

Et cinq grands internationaux, Robbie Louw (SA Seven Academy), Lungelo Gosa (Blitzbokke), Sam Barton (sélection province NZ), Pedro Leal (capitaine du Portugal à 7) et Mat Turner (Seattle Seawolves) viendront renforcer le groupe. Leur présence est une aubaine pour l'entraîneur. « C'est une bonne chose qu'ils viennent, car ils sont issus du très haut niveau et ils vont faire évoluer nos gamins. On va se servir de ce tournoi pour les préparer au championnat d'Europe, qui aura lieu au printemps prochain. Ce sera une manière pour eux d'appréhender au mieux le haut niveau, car là-bas, ils auront aussi l'occasion d'assister à des matches de professionnels. »

Des conditions particulières, une chance inouïe

À Dubaï, en hiver, le thermomètre atteint facilement les 35° en pleine journée, « mais heureusement, nous commencerons les matches en fin d'après-midi », précise Nicolas Bonnet. Des rencontres qui se dérouleront sur un immense complexe composé de sept terrains au milieu du désert et sur lesquels se joueront pas moins de dix-sept tournois en simultané. « J'espère que nos jeunes joueurs, qui ont entre 20 et 25 ans, réalisent la chance qu'ils ont de pouvoir participer à un tel événement avec de si grands joueurs. Je voudrais également remercier tous les sponsors, sans qui rien ne serait possible. » Toutes les conditions semblent être réunies pour que les Impi's performent en terre dubaïote.

Il ne reste plus qu'à.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct