“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Du rugby, mais pas que…

Mis à jour le 15/09/2018 à 05:04 Publié le 15/09/2018 à 05:04
Depuis la création de l'association il y a sept ans, 51 350 enfants ont été initiés à la pratique du rugby.

Depuis la création de l'association il y a sept ans, 51 350 enfants ont été initiés à la pratique du rugby. Terres en Mêlées

Du rugby, mais pas que…

Créée en 2011, l'association Terres en Mêlées a choisi d'utiliser le rugby comme outil éducatif et comme vecteur de solidarité internationale.

Créée en 2011, l'association Terres en Mêlées a choisi d'utiliser le rugby comme outil éducatif et comme vecteur de solidarité internationale. Il y a deux ans, une manifestation de sensibilisation et de collecte avait été organisée sur la Côte d'Azur. « L'AS Monaco Rugby s'était montrée très réceptive. Le club nous avait donné du matériel pour que nous puissions par la suite en faire bénéficier des enfants à Madagascar », se rappelle Kely Randriambolona, responsable de la communication au sein de l'association et, depuis cette saison, joueur dans l'équipe senior monégasque.

Tout un programme

L'AS Monaco Rugby, grâce à ce partenariat, participera à REDD, qui signifie : Rugby, Éducation et Développement durable. Un programme en trois temps développé par Terre en Mêlées dans cinq pays, le Burkina Faso, le Togo, le Maroc, Madagascar et la France. Dans ce programme, quatre thématiques seront abordées, à savoir, la citoyenneté internationale, l'égalité homme/femme, la préservation de l'environnement et la coopération internationale autour d'actions concrètes. Au cours de la saison, des éducateurs bénévoles du club monégasque se rendront probablement à Madagascar « pour un échange de bonnes pratiques », indique Kely Randriambolona. Le sport n'a pas de frontière et un langage qui s'avère être universel.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct