“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des joueurs très motivés

Mis à jour le 07/08/2018 à 05:16 Publié le 07/08/2018 à 05:16
 Une trentaine de joueurs avaient répondu à l'appel.	( Photos J.B)

Des joueurs très motivés

ASm rugby

Le 14 août, les rugbymen monégasques reprendront officiellement l'entraînement dans leur nouveau stade du Devens. Impatients, ils ont même commencé le travail physique dès mi-juillet !

Chaque mercredi depuis le 18 juillet, la scène se reproduit inlassablement. Les joueurs, chaussures de running à la main, arrivent au compte-gouttes sur le lieu de rendez-vous, situé plage Marquet à 19h30.

La reprise officielle de l'entraînement pour l'AS Monaco Rugby n'interviendra pourtant que le 14 août, dans le tout nouveau stade du Devens.

Mais les joueurs en ont décidé autrement : déterminés à gravir les sommets cette année, ils ont pris la décision de se retrouver dès mi-juillet pour travailler physiquement sous la direction de leur illustre préparateur physique, Christos Fiotakis. Celui qui est notamment connu pour être l'entraîneur personnel de plusieurs pilotes de F1 leur concocte chaque semaine une série d'exercices. « Ils doivent être en forme pour le début de la saison, lance-t-il entre deux consignes. Ils ont davantage l'habitude de s'entraîner avec un ballon mais il ne faut pas oublier que le physique, c'est la base. »

Ce 1er août, après une journée de travail, une trentaine de joueurs a répondu à l'appel. Un chiffre qui monte crescendo, tout comme l'intensité des séances.

Les premières gouttes de sueur ne tardent d'ailleurs pas à perler sur les fronts, mais l'envie reste intacte. « C'est incroyable de voir autant de monde et notamment beaucoup de nouveaux. Tous ceux qui viennent sont motivés. L'arrivée du nouveau stade y est certainement pour quelque chose, il faudra faire une belle saison », indique Christos Fiotakis.

Sous le regard de badauds

La dernière, même si très belle, a laissé un goût amer. La montée en Fédérale 3 s'est jouée à peu de chose. Nulle question, dès lors, de la laisser échapper cette année encore.

La volonté de bien figurer dans le nouveau stade est forte. Et comme les détails d'une saison se jouent bien souvent lors de la préparation, les joueurs redoublent d'efforts.

Chronomètre à la main, le préparateur physique instaure une série de sprints en montée comme conclusion de l'entraînement du jour. Une situation peu banale que de voir des gaillards lancés comme des balles ! Amusés, certains badauds se prennent au jeu, mimant un départ ou observant un instant. Alors, après un dernier footing, un « beach-rugby » se dispute de manière engagée mais toujours avec le sourire. Les plaquages et autres belles actions se font sous le regard du nouvel entraîneur, Luciano Orquera (voir ci-contre).

Tout doucement, au bruit des corps s'entrechoquant succède celui des bières qui trinquent et des rires aux éclats. Une dernière pour la route, puis tous se donnent rendez-vous à la prochaine session. La saison, qui débute dans quelques semaines, se montrera longue et exigeante. Au bout, la récompense de tout un groupe qui s'entraîne dur. Mais, comme le veut la maxime, « rien de grand ne s'est accompli sans passion.»


La suite du direct