“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Des jeunes Sud-Africains en visite Rugby : qui remportera le tournoi Sainte-Dévote ?

Mis à jour le 16/03/2017 à 05:14 Publié le 16/03/2017 à 05:14
L'an dernier, les enfants accueillis ont proposé un spectacle aux couleurs du Carnaval.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des jeunes Sud-Africains en visite Rugby : qui remportera le tournoi Sainte-Dévote ?

La septième édition de cette compétition organisée par la Fédération monégasque de rugby et soutenue par la princesse Charlène réunira ce samedi quinze équipes internationales

Dans le cadre du tournoi, un groupe d'enfants défavorisés d'Afrique du Sud est accueilli cette semaine en Principauté, grâce au partenariat avec la South African Rugby Legends Association. Les jeunes sportifs sud-africains ainsi que les enfants de la Principauté participeront ensemble à des activités scolaires et ludiques.

La direction de l'Éducation nationale organise avec des élèves de 5e des classes internationales des collèges Charles-III et FANB, un temps d'échange et de rencontres.

Les jeunes Sud-Africains seront ensuite, pour la première fois, initiés aux gestes de premiers secours par le biais de la Croix-Rouge monégasque. Une visite au Centre de sauvetage aquatique de Monaco ainsi que celle des hauts lieux monégasques sera également proposée.

Ce projet est porté par le South Africa Monaco Rugby Exchange, projet phare du programme sport et éducation de la Fondation Princesse Charlène.

Une équipe monégasque se rendra à son tour à Durban, en Afrique du Sud, durant l'été 2017.

La princesse Charlène l'assure elle-même en annonçant la septième édition : « Il s'agit du plus important tournoi Sainte-Dévote de rugby jamais organisé. » Ce samedi, la septième édition de ce rendez-vous sportif réunira, sur la pelouse du stade Louis-II, quinze équipes de onze nations pour ce tournoi de rugby.

« Ce sport me tient à cœur car il incarne la discipline, l'esprit d'équipe et le respect. Les valeurs du rugby sont un exemple pour tous les athlètes », continue la princesse Charlène, qui soutient depuis le départ ce rendez-vous qui prend, cette année, une envergure internationale.

Différentes approches de ce sport

Organisée par la Fédération monégasque de rugby avec le soutien de la Fondation Princesse Charlène de Monaco, la journée est prévue pour présenter différentes approches pour célébrer le rugby et mettre en avant les valeurs de ce sport.

Temps fort : le tournoi catégorie U12 qui regroupera des jeunes joueurs d'Afrique du Sud (Cape Town), des Emirats Arabes Unis (Abou Dhabi), d'Espagne (Barcelone), de France (Lucciana, Toulon et Aix-en-Provence), de Grèce (Athènes), d'Italie (Imperia et Recco), du Maroc (Safi), de Monaco, de Russie (Kaliningrad), de Suisse (Lausanne et Genève) et de Tunisie (Jemmel). Cette dernière nation avait d'ailleurs empoché le trophée l'an passé.

En parallèle, le challenge Sainte-Dévote se jouera entre Lucciana et Monaco.

Une initiation aux rudiments du ballon ovale est également prévue pour les enfants de 3 à 5 ans. En même temps que des ateliers pédagogiques destinés aux enfants et jeunes adultes des instituts médicaux éducatifs.

L'an dernier, les jeunes rugbymen de l'équipe tunisienne de Jemmel ont remporté la coupe remise par le couple princier.
L'an dernier, les jeunes rugbymen de l'équipe tunisienne de Jemmel ont remporté la coupe remise par le couple princier. archives Jean-François Ottonello
La princesse Charlène avec les petits Sud-Africains, juste avant de leur dispenser un cours de natation.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.