“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Défaite par forfait du RCT en coupe d'Europe: "En Top 14, le match se serait joué, c’est aussi simple que ça"

Mis à jour le 19/12/2020 à 18:18 Publié le 19/12/2020 à 18:06
Vincent Gaillard, directeur général de l’EPCR

Vincent Gaillard, directeur général de l’EPCR Photo DR

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Défaite par forfait du RCT en coupe d'Europe: "En Top 14, le match se serait joué, c’est aussi simple que ça"

L’EPCR a confirmé sa décision ce samedi après-midi. Le RCT a été déclaré forfait après la non tenue de la rencontre face aux Scarlets, vendredi soir. Vincent Gaillard, directeur général de l’EPCR, explique sa décision et la position de l’organisateur des compétitions européennes.

Comment a-t-on pu arriver à ce forfait de Toulon?
Les comités médicaux se sont réunis dans la semaine afin d’analyser les résultats des tests pratiqués au préalable. Pour ce match, la situation a été analysée, et contrairement à d’autres rencontres qui ont été annulées avec des raisons de s’inquiéter et des cas positifs, il a été indiqué qu’il pouvait être joué. Sans rentrer dans les détails, les avis médicaux extérieurs que nous avons pu prendre étaient entièrement rassurés. Le seul cas positif chez les Scarlets a été isolé, sorti de la feuille de match, et les autres joueurs étaient bien évidemment négatifs. Nous étions rassurés par les conditions de tests et de traçage. En Top 14, il se serait joué. C’est aussi simple que ça.

Bath, équipe contact des Scarlets, a été déclarée forfait et pas les Gallois. Pourquoi?
La situation est très différente. Pour Bath, le club et les autorités britanniques ont dû isoler des joueurs. Bath n’était pas en capacité d’aligner une équipe. Je sais que c’est tentant pour les Toulonnais, mais on ne peut absolument pas comparer les deux situations. Pour ce qui nous concerne, nous sommes devant un cas de figure très simple : les Scarlets n’avaient qu’un seul cas positif, qui a été détecté et isolé. La politique de traçage a été très satisfaisante et sur cette base-là, le comité médical indépendant s’est réuni et a déclaré que ce match pouvait se jouer.

Qu’est-ce qui a posé problème avec Toulon?
Les Toulonnais ont exprimé leurs craintes, il n’empêche qu’ils ne l’ont pas fait sur la base de faits. Pour essayer de les rassurer, nous avons proposé de décaler le match à dimanche. Cela aurait permis de faire deux choses : que les Scarlets se testent à nouveau et que Toulon puisse proposer à ses joueurs qui ne souhaitaient pas jouer d’être remplacés. Malgré cela, avec ces conclusions médicales, ils ont pris la décision de partir et de prendre l’avion. Sur cette base-là, nous n’avions d’autre choix que d’annuler le match et donner les points aux Scarlets.

Les Toulonnais et leur président remettent en cause les conditions de traçage…
Les politiques de traçage et de tests sont différentes d’une ligue à l’autre. C’est un fait. Nous avons harmonisé notre protocole, en collaboration avec notre comité médical et toutes les ligues dont le Top 14. Ainsi, des décisions ont été prises pour savoir quand et comment on teste, ainsi que sur le traçage… Nous avons suivi rigoureusement des protocoles qui ont fait l’objet d’accords. Ce que je déplore, c’est que la position du RCT soit basée sur des informations non factuelles. Jouer le match dimanche était une bonne option, malheureusement, cela n’a pas été accepté, je trouve cela malvenu.

Quelle est la règle pour décider d’un forfait ou non?
Nous avons décidé, en accord avec les ligues, de ne pas avoir de chiffre arbitraire sur le nombre de cas de Covid qui entraîneraient un forfait. Nous regardons chaque situation au cas par cas. Il peut y avoir des situations où deux joueurs sont positifs et on peut décider d’annuler le match. Comme on peut imaginer une situation avec quatre cas positifs sans que cela n’entraîne d’annulation car le traçage a été bien effectué.

Une autre sanction est-elle envisageable pour le RCT en raison de son forfait?
Nous n’en sommes pas encore là. On joue le week-end et on verra ensuite.

C’est une pierre de plus dans la relation tumultueuse entre l’EPCR et le RCT…
Historiquement, il y a eu des difficultés. Très franchement, cela ne reflète pas la réalité au quotidien. Est-ce qu’il y a eu des problèmes politiques avec le prédécesseur de M. Lemaitre, oui. Mais soyons très clairs, cela n’a strictement rien à voir avec ce dont nous parlons. Les décisions ont été prises par des médecins, indépendants de l’EPCR. Il n'y a aucune animosité avec le club.

Les forfaits se multiplient. La compétition est-elle encore légitime?
C’est encore trop tôt pour remettre en question l’avenir de la compétition. Tout avait très bien commencé par un très beau premier week-end, là c’est compliqué, mais nous avons encore deux week-ends en janvier. Nous verrons après. Compte tenu des calendriers surchargés, il est impossible de trouver des dates pour décaler les matchs.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.