Rubriques




Se connecter à

Challenge Sainte Dévote : un mondial junior de rugby

Ils seront dix équipes de neuf pays différents le 27 février au stade Louis-II pour cet événement sportif soutenu par la fondation de la princesse Charlène

CEDRIC VERANY Publié le 23/02/2016 à 05:04, mis à jour le 23/02/2016 à 05:04
archives Franz Chavaroche

C'est un événement sportif qui grandit d'années en années. Pour sa sixième édition, le tournoi Sainte Dévote de rugby réunira dix équipes de jeunes joueurs U12 (moins de douze ans) le 27 février sur la pelouse du stade Louis-II. Un tournoi porté par un casting cosmopolite en provenance de Monaco, Abu Dhabi, Afrique du Sud, Espagne, France, Italie, Russie, Suisse et Tunisie.

« La première année, ce tournoi était d'abord le challenge entre l'équipe de Monaco avec celle de Lucciana en Corse et puis le bouche-à-oreille a permis de le développer. C'est aujourd'hui le seul grand rendez-vous international ouvert à des enfants. C'est une petite coupe du monde U12 », se réjouit Cédric Nardi, président de la fédération monégasque de rugby.

Il promet « une grande fête du rugby en Principauté », ouverte gratuitement à tous avec, outre le tournoi, des démonstrations de rugby tots (pratiqué par des enfants de 3 à 5 ans), des ateliers et parcours sportifs.

 

Un échange avec l'Afrique du Sud

Depuis trois ans, la Fondation Princesse Charlène soutient ce rendez-vous sportif. « Ce tournoi est le troisième pilier des actions de la fondation. Il permet de transmettre les valeurs positives du sport : l'esprit d'équipe, le fair-play que l'on retrouve dans la pratique du rugby », explique Agnès Falco, secrétaire générale de la fondation.

Des valeurs que l'équipe de la fondation, entretient dans un programme développé depuis 2015 avec l'Afrique du Sud. L'an dernier pour la première fois, de jeunes écoliers défavorisés sud-africains avaient inauguré le programme South Africa-Monaco Rugby Exchange. Et étaient venus quelques jours en Principauté pour participer au tournoi.

« Que ce soit les enfants de Monaco où d'Afrique du Sud, chacun d'entre eux a découvert un autre monde. Je me souviens par exemple des écoliers monégasques surpris de savoir que ces enfants d'Afrique du Sud parlaient cinq ou six langues, ou de voir ce qu'ils avaient l'habitude de manger au petit-déjeuner. Ce sont des exemples simples mais qui révèlent l'importance de l'échange », continue Agnès Falco.

 

Cette année, une nouvelle délégation d'enfants sera présente du 23 au 28 février à Monaco. Ils seront accueillis, avec le soutien de l'Éducation nationale, par des élèves de 5e des collèges Charles III et FANB. Des élèves monégasques qui partiront à leur tour, cet été, en Afrique du Sud.

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.