Rubriques




Se connecter à

Le secrétaire d'État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, en visite d'État à Monaco

En visite d’État en Principauté, le secrétaire d’État du Vatican, plus proche collaborateur du pape François, a pris le temps d’échanger avec la communauté catholique nationale.

CEDRIC VERANY Publié le 18/07/2021 à 20:20, mis à jour le 18/07/2021 à 20:22
Ce dimanche matin, une messe pontificale réunissait de nombreux fidèles en la cathédrale venus écouter l’envoyé du Pape. Photo Eric Mathon/Palais princier

"Est-ce que c’est dur de devenir cardinal ?" La question naïve mais pleine de spontanéité de Lilian, un jeune scout, a marqué ce dimanche après-midi l’échange entre les fidèles de la Principauté et le cardinal Pietro Parolin.

Et ce dernier a répondu à la question du jeune garçon. "Je ne sais pas quoi te dire, je n’ai rien fait pour devenir cardinal. Un jour le Pape m’a dit je te nomme. J’espère qu’un jour il t’arrivera la même chose", lui a-t-il lancé, sous les applaudissements de l’assemblée.

Numéro deux du Saint-Siège, secrétaire d’État du Vatican dont il est le plus haut responsable après le Pape - comme un Premier ministre sans le titre - le cardinal Pietro Parolin est arrivé samedi soir en Principauté pour une visite officielle de deux jours.

C’est la première fois qu’un secrétaire d’État du Vatican vient à Monaco. Et sa visite était empreinte de spiritualité, forcément. Vécue comme un moment important par les fidèles catholiques de la Principauté.
Ils ont rempli, dimanche matin, la cathédrale pour une messe pontificale, avant de se retrouver en fin de journée pour un moment d’échange moins formel avec le cardinal.

 

Une rencontre avec le souverain

Venu pour célébrer le quarantième anniversaire de la convention entre Monaco et le Vatican (lire encadré), le cardinal Parolin a aussi échangé avec les autorités du pays.

Au premier rang desquelles, le prince Albert II. Présent à la messe pontificale ce dimanche matin, le souverain a ensuite reçu le cardinal au Palais pour une audience en tête à tête au Palais princier.

Le souverain a reçu le cardinal pour une audience en tête à tête avant un déjeuner dans les jardins du Palais princier. Photo Eric Mathon/Palais princier.

Les deux hommes ont ensuite partagé un repas dans les jardins du Palais avec une quinzaine d’invités. Puis le souverain a conduit le cardinal vers la chapelle palatine pour une visite des lieux et un échange de cadeaux.
Ce matin, c’est le ministre d’État Pierre Dartout qui doit recevoir le cardinal Parolin à sa résidence.

 

Le secrétaire général du Vatican déjeunera ensuite avec le conseiller de gouvernement ministre pour les Relations Extérieures, Laurent Anselmi, avant de rentrer au Vatican.

Une date anniversaire

La visite du cardinal Parolin en Principauté célèbre le quarantième anniversaire d’une convention signée entre Monaco et le Vatican visant à modifier la bulle "Quemadmodum sollicitus" du 15 mars 1886.

En clair ? La nouvelle convention modifie la nomination des évêques de la Principauté. Le texte de 1981 acte la renonciation des princes de Monaco à leur droit de nomination de l’évêque de la Principauté, laissant au Saint-Siège le soin de choisir. Dans ce nouvel ordre, le Vatican communique ensuite confidentiellement le nom de la personne choisie au souverain pour connaître les éventuelles objections.

En retour, lors de la signature de la convention de 1981, le Vatican avait élevé le siège de Monaco à la dignité d’archidiocèse.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.