“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Lilian Thuram : Je suis devenu noir à 9 ans

Mis à jour le 31/05/2017 à 05:21 Publié le 31/05/2017 à 05:21
« Ils ne savent même pas qui je suis », plaisantait « Tutu » avant les ateliers avec ces 9-12 ans. À la sortie, c'était l'idole des jeunes !
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Lilian Thuram : Je suis devenu noir à 9 ans

Le champion du monde 98 était hier l'invité de la 17e Journée de la non-violence à Beausoleil où il a débattu des discriminations avec des enfants conquis par son propos et sa gentillesse

Invité d'honneur de la 17e Journée de la non-violence à Beausoleil, Lilian Thuram est monté sur scène à pas de loup, a enlevé son chapeau et joué cartes sur table, hier, lors de deux véritables stand-up face à 250 écoliers des Copains, des Cigales, de Paul-Doumer et du Tenao. « Je suis un timide », a-t-il confié avant d'inviter huit jeunes pusillanimes à le rejoindre sur les planches du théâtre Michel-Daner.

Paternaliste, il a alors déridé tout ce petit monde en quelques minutes tout en abordant, au nom de sa Fondation Lilian Thuram, le fléau du racisme. Rappelant sa première blessure, lorsqu'à son arrivée en France le Guadeloupéen avait hérité du surnom de « Noiraude » - « la vache noire et stupide » -, le défenseur des Droits de l'Homme a sommé les enfants de ne jamais oublier que « ce n'est pas la victime du racisme qui a un problème, mais l'autre ». Et l'autre, ce héros de la France qui gagne, l'aime.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.