“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vote par procuration : le sursaut citoyen

Mis à jour le 11/12/2015 à 05:14 Publié le 11/12/2015 à 05:14
Au commissariat Foch, à Nice, on s'est bousculé depuis lundi, pour pouvoir voter par procuration.

Au commissariat Foch, à Nice, on s'est bousculé depuis lundi, pour pouvoir voter par procuration. Franck Fernandes

Vote par procuration : le sursaut citoyen

L'entre-deux-tours des élections régionales anime sensiblement les bureaux de police et de gendarmerie où l'on peut encore désigner un mandataire pour le vote de dimanche

Si la participation s'est améliorée de presque 10 points par rapport aux régionales de 2010, près d'un électeur sur deux ne s'est pas déplacé le week-end dernier. Ou n'a pas fait le nécessaire pour désigner un proche s'il avait un empêchement. Les scores du Front national, dans le département et au niveau national, ont provoqué une onde de choc. Une prise de conscience qui se traduit depuis lundi par un rush des demandes de procuration auprès des commissariats de police, gendarmeries et tribunaux du département.

« Lundi, mardi et mercredi, ça a été incroyable » commente le brigadier-chef Céline Dumoitier. Au commissariat Foch de Nice, c'est son service qui a fait face à un afflux « sensible » de votants qui...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct