“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Voici la liste des derniers pays communistes dans le monde

Mis à jour le 16/04/2021 à 06:16 Publié le 16/04/2021 à 06:13
Deux hommes devant le portrait de Mao Zedong en Chine.

Deux hommes devant le portrait de Mao Zedong en Chine. Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Voici la liste des derniers pays communistes dans le monde

Outre Cuba où le congrès du Parti communiste s'ouvre vendredi, il reste quatre pays communistes dans le monde: la Chine, le Laos, le Vietnam et la Corée du Nord.

Avec un parti unique héritier du marxisme-léninisme, réprimant toute opposition et liberté d'expression, ces Etats qui totalisent près de 1,4 milliard d'habitants se sont ouverts à l'économie de marché, sauf la Corée du Nord.

Chine

Mao Zedong proclame la République populaire de Chine le 1er octobre 1949.

L'actuel homme fort de la Chine, Xi Jinping, devient secrétaire général du Parti communiste chinois en 2012 et président en 2013. Les médias d'Etat développent un culte de la personnalité autour de lui. Le Parlement a modifié la Constitution pour lui permettre de rester président pour une durée illimitée.

Le pays, dont l'économie a décollé après son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001, est devenu la deuxième puissance économique mondiale et l'usine du monde.

Fin 2020, le régime a officiellement éradiqué "la pauvreté absolue".

La Chine vise une croissance "d'au moins 6%" cette année alors qu'elle continue à se remettre du choc de la pandémie de coronavirus, découvert sur son sol fin 2019.

Laos

Après 45 ans de régime communiste, le Laos est l'un des pays les plus pauvres d'Asie.

L'ex-colonie française (jusqu'en 1953) devient communiste fin 1975 à la fin de la guerre du Vietnam, après le renversement de la monarchie par les révolutionnaires communistes.

Le Parti révolutionnaire populaire lao (PRPL), qui détient le pouvoir politique et militaire, contrôle les tribunaux populaires et les médias. Il décidé en 1986 de libéraliser l'économie.

La Bourse de Ventiane est inaugurée en 2011. Le pays adhère à l'Asean en 1997 et à l'OMC en 2013.

Près d'un tiers des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition (Banque mondiale).

Vietnam

Le PC règne au Vietnam depuis 46 ans.

A la fin de la guerre d'Indochine en 1954, le Vietnam est scindé en deux: la République démocratique du Vietnam au nord dirigée par Hô Chi Minh, la République du Vietnam au sud soutenue par les Américains.

A la fin de la guerre du Vietnam, les communistes du Nord entrent dans Saïgon le 30 avril 1975, rebaptisée Ho Chi Minh-Ville. Le Vietnam est réunifié en 1976.

Le régime s'ouvre à l'économie de marché à partir de 1986. En 1994, l'embargo américain est levé et le pays connaît un boom des investissements étrangers.

En 2000, un accord commercial est signé avec Washington et la Bourse de Ho Chi Minh-Ville ouvre. En 2007, le Vietnam rejoint l'OMC.

Malgré une forte croissance (7% en 2019), la pauvreté atteignait 6,7% de la population en 2018 (Banque mondiale).

Corée du Nord

Le Parti des travailleurs de Corée (WPK) dirige depuis 75 ans la Corée du Nord, un des pays les plus fermés au monde.

En 1945, la Corée est divisée entre un Nord soutenu par les Soviétiques sous le règne de Kim Il Sung et un Sud protégé par les Etats-Unis.

Le 9 septembre 1948, Kim Il Sung fonde la République populaire démocratique de Corée.

Des centaines de milliers de personnes meurent de faim en Corée du Nord du milieu à la fin des années 1990, une période appelée la "Marche ardue" dans le pays.

Au XXIe siècle, l'Etat a un peu desserré son emprise sur l'économie et l'agriculture tout en conservant un contrôle politique absolu.

Le pays le plus militarisé au monde reconnaît en 2003 chercher à obtenir l'arme atomique. Il procède en 2006 à son premier essai nucléaire, suivi par cinq autres essais. La Corée du Nord s'est également dotée de missiles balistiques de longue portée capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis.

Le pays est soumis à de multiples sanctions internationales pour lui faire arrêter ses programmes nucléaire et balistique interdits.

En 2009, la Corée du Nord révise sa Constitution, supprimant toute référence au communisme et proclamant la suprématie du Kimilsungisme-Kimjongilisme. Kim Jong Un devient en 2011 le 3e dirigeant de la dynastie Kim.

En 2014, une commission d'enquête de l'ONU estime que le pays détient entre 80.000 and 120.000 prisonniers politiques.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.