“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

UP: soutien unanime pour la nouvelle majorité

Mis à jour le 15/11/2016 à 05:11 Publié le 15/11/2016 à 05:11
Le président Patrick Rinaldi a ouvert les débats.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

UP: soutien unanime pour la nouvelle majorité

L'assemblée générale du parti rattaché à la majorité du Conseil national, autour de Christophe Steiner, a permis aux élus et membres du bureau d'évoquer les enjeux politiques d'ici 2018

L'Union pour la Principauté (UP) vient de se réunir en assemblée générale au Novotel, devant une soixantaine de membres, mais aussi trois conseillers nationaux - Daniel Boéri, Jean-Charles Allavena et Philippe Clérissi.

Le bureau a été reconduit à l'unanimité avec deux nouveaux qui font leur retour en politique : Brigitte Boccone-Pages et Thomas Giaccardi. Et plutôt que de s'attarder sur la validation des comptes et le rapport moral, le président Patrick Rinaldi et les membres du bureau ont davantage parlé… politique. Le parti a réaffirmé son soutien à la nouvelle majorité du Conseil national conduite par Christophe Steiner.

Selon Patrick Rinaldi, « il faut expliquer, encore et encore, aux Monégasques pourquoi le changement de président était devenu nécessaire. Et les faits nous ont donné raison quand on s'intéresse à la production législative depuis le mois de juin ».

Pour Thierry Crovetto, conseiller national, « en six mois, nous sommes passés de la paranoïa permanente, de la théorie du complot perpétuel, du clivage, du clanisme et du rejet, à une Haute assemblée qui, si elle avance discrètement, travaille efficacement et à un rythme soutenu, sans bâcler les études des textes. (...) Nous aurons, nous, élus de l'UP, et nos amis de la majorité actuelle, un vrai bilan, législatif et humain ».

Christophe Robino a également noté que « ce changement de présidence a été salutaire et permet aux élus de travailler de façon plus sereine. »

Pour Jean-Michel Cucchi, « ce qui compte, c'est de continuer de vouloir un effort plus important pour le logement. Nous avons perdu beaucoup trop de temps ».

Brigitte Boccone-Pages a également pris la parole, marquant ainsi son retour en politique. Pour elle, « tout a commencé en 2003. J'espère que ça recommencera de nouveau. » Et l'ancien conseiller national est déterminé à défendre ses idées. « L'identité des Monégasques est en danger. La patrie est en danger. Nos enfants ne seront peut-être plus protégés. Sous prétexte de l'UE, on va perdre beaucoup de nos avantages et de nos spécificités. Les Monégasques deviendront comme les Niçois ou les Cannois. Nous perdons notre territoire. Je suis revenue car je me sens responsable de l'avenir de nos enfants. »

Ça promet de grands moments à l'aune des prochaines élections nationales…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.