“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une seillonnaise au cirque de Monaco

Mis à jour le 17/04/2019 à 10:08 Publié le 17/04/2019 à 10:08
Marilou en représentation avec Gaby son professeur

Marilou en représentation avec Gaby son professeur V.G.

Une seillonnaise au cirque de Monaco

Lors de la première rencontre méditerranéenne des écoles de cirque, qui s’est déroulée le mois dernier à Tourrette-Levens (Alpes Maritimes), une des élèves de Cirkadance a été remarquée par l’organisateur de l’événement, le docteur Alain Frère qui est à l’origine de la création du Festival International du Cirque de Monte Carlo et qui en est toujours conseiller artistique.

Lors de la première rencontre méditerranéenne des écoles de cirque, qui s’est déroulée le mois dernier à Tourrette-Levens (Alpes Maritimes), une des élèves de Cirkadance a été remarquée par l’organisateur de l’événement, le docteur Alain Frère qui est à l’origine de la création du Festival International du Cirque de Monte Carlo et qui en est toujours conseiller artistique.

Marilou Dubois a ainsi été sélectionnée pour participer à la 10e édition du « World circus day » à Monaco, samedi 20, qui se déroulera en présence de SAS la princesse Stéphanie.

La jeune élève de Gaby Van Roon et Jean-Claude Cazettes, âgée de 17 ans, va se retrouver sur la célèbre piste du chapiteau de Fontvieille pour un numéro de trapèze, discipline qu’elle affectionne particulièrement. C’est un formidable tremplin pour cette artiste qui pratique les arts du cirque depuis six ans à Seillons, son village, qui a intégré la compagnie Cirkadance et qui ambitionne d’entrer un jour au Cirque du Soleil.

V.G.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct