“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un plan d'action pour une jeunesse debout

Mis à jour le 12/12/2015 à 05:14 Publié le 12/12/2015 à 05:14
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un plan d'action pour une jeunesse debout

Eric Ciotti a présenté au Palais sarde, « #jeunescitoyen06 », le « plan d'actions départemental pour le respect des valeurs républicaines et citoyennes auprès des jeunes ».

Eric Ciotti a présenté au Palais sarde, « #jeunescitoyen06 », le « plan d'actions départemental pour le respect des valeurs républicaines et citoyennes auprès des jeunes ».

Adopté le 6 novembre, ce plan - parrainé par Xavier Darcos - est porté par « la nécessité de préserver nos enfants des fléaux qui pèsent sur la société », a présenté le président du conseil départemental.

Une nécessité renforcée après « l'attaque barbare qui a fauché 130 innocents ».

« Les jeunes peuvent constituer les premières victimes de l'amnésie collective, les premières cibles des dérives. Plus que jamais, la politique éducative doit être un rempart. Nous voulons une jeunesse debout, ferme dans ses valeurs, une jeunesse qui saura résister et se protéger contre toutes les barbaries. Plus que jamais, nous avons le devoir de lui apporter les armes que sont le savoir, l'histoire et la mémoire », a développé Eric Ciotti.

Le plan est ainsi structuré autour de trois axes : le devoir de mémoire, le respect des valeurs citoyenne et la lutte contre la radicalisation [lire ci-contre]. Trois volets qui viendront sous-tendre des actions qui seront menées dans les bahuts des Alpes-Maritimes sur les deux ans à venir.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.