“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un candidat du RN aux Départementales surpris en train d'arracher ses propres affiches électorales à Cap d'Ail

Mis à jour le 07/06/2021 à 21:48 Publié le 07/06/2021 à 18:21
Devant la mairie de Cap-d'Ail, une seule affiche électorale manque à l'appel : celle du candidat RN.

Devant la mairie de Cap-d'Ail, une seule affiche électorale manque à l'appel : celle du candidat RN. Photo Jean-François Ottonello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un candidat du RN aux Départementales surpris en train d'arracher ses propres affiches électorales à Cap d'Ail

Mickaël Rosellini, candidat Rassemblement National aux élections départementales pour le canton de Beausoleil, a été surpris par la vidéosurveillance en train d'arracher ses propres affiches électorales sur Cap d'Ail. Xavier Beck, maire de la commune et candidat à ces mêmes élections, a porté plainte en gendarmerie.

Une bien curieuse façon de mener une campagne politique.

Candidat sous l'étiquette Rassemblement national aux élections départementales des 20 et 27 juin, Mickaël Rosellini a arraché ses propres affiches électorales, jusque-là apposées sur les panneaux de la commune de Cap-d'Ail.

Celui qui est conseiller d'opposition à Cap-d'Ail et en binôme avec Sandrine Manfredi-Cavallère, également conseillère d'opposition à Beausoleil, a été surpris par la vidéosurveillance de la ville.

On le voit notamment, ce dimanche soir, en train d'enlever les affiches collées sur les panneaux de la mairie et du parking de la place de la Liberté.

Xavier Beck, maire de Cap-d'Ail et candidat à ces mêmes élections, a porté plainte en gendarmerie.

"L'affichage sur les panneaux et emplacements prévus à cet effet est garanti par la loi et doit être protégé. L'article 17 de la loi du 29 juillet 1881 sanctionne ceux qui auront enlevé, déchiré, recouvert ou altéré les affiches électorales de l'amende prévue pour les contraventions de la 3e classe, a réagi Xavier Beck. La police municipale a procédé à un examen des images des caméras de vidéoprotection pour rechercher le ou les auteurs des faits. Ces images ont révélé que le responsable n'était autre que le candidat concerné. La gendarmerie nationale a été saisie des faits afin qu'il soit établi que la liberté d'expression n'a pas été entravée à Cap-d'Ail."

Sollicité par téléphone à plusieurs reprises, Mickaël Rosellini n'a pas donné suite.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.