“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Tout ce qu'il faut retenir du vote du budget en conseil municipal de Menton

Mis à jour le 16/04/2021 à 15:22 Publié le 16/04/2021 à 09:19
Malgré la crise de la Covid qui pèse sur le budget primitif de 2021, la Ville de Menton maintient l’équilibre. Elle veut réduire ses dépenses de fonctionnements et maintenir ses investissements dans les chantiers, sans toucher aux impôts locaux.

Malgré la crise de la Covid qui pèse sur le budget primitif de 2021, la Ville de Menton maintient l’équilibre. Elle veut réduire ses dépenses de fonctionnements et maintenir ses investissements dans les chantiers, sans toucher aux impôts locaux. Photo Cyril Dodergny

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Tout ce qu'il faut retenir du vote du budget en conseil municipal de Menton

Le conseil municipal s’est réuni mercredi soir pour adopter le budget primitif 2021. Il a voté un budget contraint par la crise sanitaire, mais qui veut maintenir ses investissements d’avenir.

Malgré la crise sanitaire, la Ville de Menton a réussi à garder la tête hors de l’eau.

Mercredi soir, le conseil municipal a voté, à la majorité, le budget primitif de l’année 2021, qui avoisine les 91,7 millions d’euros (61.366.221 euros pour la section de fonctionnement et 30.319.331 euros pour la section investissement, dont 5 millions de restes à réaliser sur des chantiers interrompus).

3,1 millions d’euros de déficit liés au Covid

"Ce n’était pas évident au départ, confie en aparté le maire, Jean-Claude Guibal. Ce budget était compliqué, avec la Covid en tête des conséquences. Les dépenses de fonctionnement ont fortement augmenté." Les frais de personnel aussi. Plus 3% selon le rapporteur et deuxième adjoint Yves Juhel, soulignant qu’il a fallu "maintenir un certain nombre de services publics" et payer les heures supplémentaires liées à la crise sanitaire.

Au total, 3,1 millions d’euros de déficit sont imputés à la pandémie, entre les dépenses occasionnées pour l’achat de masques alternatifs, d’hygiaphones en plexiglas pour protéger le personnel municipal (près de 230.000 euros).

Et les pertes consécutives à la fermeture du Casino (-1.403.000 euros de produits des jeux), des hôtels (- 380.000 euros de taxe de séjour) et à la gratuité du stationnement sur voirie pendant le premier confinement (-750.000 euros).

L’année 2021 est tout aussi incertaine puisque le Casino Barrière et les hôteliers sont fermés depuis le 2e confinement.

La Ville de Menton accuse un manque à gagner de 26%, qui pourra être en partie compensé par un recours modéré à l’emprunt plafonné à 10 millions d’euros. Qu’elle ajustera en fonction des subventions et des dotations que lui accordera l’État. Sans toucher aux impôts locaux (voir ci-dessous).

Quels objectifs pour 2021?

"Il est important que la commune préserve sa capacité d’autofinancement pour poursuivre les travaux (lire page suivante) et pour qu’on puisse offrir le même service à la population", commente le rapporteur. Sans faire d’excès.

Le budget étant très contraint, la priorité sera de maîtriser les dépenses de fonctionnement de la commune par des contrôles rigoureux et une gestion scrupuleuse de la masse salariale, du régime indemnitaire et du temps de travail.

Un budget voté à la majorité devant une opposition, qui a joué la carte de l’apaisement.

Le conseil municipal de Menton a voté un budget serré, car fortement impacté par la crise sanitaire, mais sans être restrictif.
Le conseil municipal de Menton a voté un budget serré, car fortement impacté par la crise sanitaire, mais sans être restrictif. Photo Cyril Dodergny
Focus sur la fiscalité locale directe

Pas d’augmentation des taxes locales

Pour la douzième année consécutive, les taxes locales n’ont pas été augmentées. Voici les taux: 28,60% pour la taxe foncière sur les propriétés bâties et 25,64% pour la taxe foncière sur les propriétés non bâties. A noter que les parts communales et départementales de taxe foncière sur les propriétés bâties sont fusionnées à partir de cette année. Les contribuables verront donc sur leur déclaration une seule colonne, mais les taux ne sont pas modifiés (28,60% correspond à la somme du taux communal de 17,98% et du taux départemental de 10,62%).

La taxe d’habitation n’est plus votée

En raison de la réforme de la fiscalité, la taxe d’habitation n’a pas été votée, car elle ne dépend plus de la Ville depuis la loi du 28 décembre 2019. Son taux est donc figé à celui de 2017; dès 2020, 80% des contribuables en ont été exonérés; pour 2021, et pour les 20% restants, l’allègement est de 30% et sera de 65% en 2022 avant une exonération totale en 2023.

Montant des taxes attendu

Le montant total prévisionnel au titre de la fiscalité directe locale pour l’exercice 2021 est de 31.118.081 euros.

Plus de 500.000 euros de subventions aux associations

Si les subventions aux associations ont baissé de 7%, avec un montant total tout de même de près de 580.000 euros, Yves Juhel, adjoint au maire chargé de présenter ce budget primitif 2021, a souligné que cette baisse ne concernait pas les associations à caractère social.

Précisant que certaines, vu le contexte, n’avaient même pas fait la demande auprès de la Ville. "Environ 50.000 euros n’ont pas été demandés cette année » a annoncé l’élu, ajoutant : « On a essayé de faire au plus juste possible".

11.000 euros ont été répartis entre 13 associations patriotiques de la Ville; elle a également accordé 65 460 euros à des associations diverses et syndicales. Une subvention d’équipement de 8.515 euros a été attribuée à l’Association Église Protestante Unie de Menton, afin de permettre la finalisation de ses travaux de mise en sécurité et de mise hors d’eau de l’édifice.

Côte sports, le montant global des subventions s’élève à 436.600 euros, répartis entre 30 associations œuvrant pour le sport à Menton.

Florent Champion, conseiller municipal d’opposition du groupe "Menton Demain" a indiqué que son groupe voterait en faveur de ces subventions, précisant qu’il s’agissait d’"une baisse légitime et proportionnée", vu le contexte et qui permettait néanmoins "la pratique du sport sur le territoire".

Pour la culture, ce sont 32.670 euros qui sont reversés à 20 associations culturelles, musicales, folkloriques, de jumelage, etc. 17.250 euros ont été accordés aux associations parascolaires du 1er degré et 1 800 euros aux foyers des établissements scolaires du second degré.

4.552.000 euros au tourisme et au social

À cela, il faut ajouter les trois subventions de fonctionnement que la Ville verse à ses organismes satellites :
- 40.000 euros à la Caisse des écoles
- 1.000.000 euros à l’office du tourisme - 3.512.000 euros au Centre communal d’Action sociale (dont 12.000 pour le Conseil local de santé mentale).

Une opposition conciliante

- Mercredi soir, le budget primitif présenté par le maire Jean-Claude Guibal et sa majorité municipale n’a soulevé aucune critique de l’opposition.

- Un conseil bouclé en moins de deux heures, pour présenter un budget fort impacté par le contexte actuel, qui a même suscité des commentaires positifs de la part de la tête du groupe d’opposition "Menton Demain", Olivier Bettati. Ce dernier, qui a tenu à dire quelques mots après plusieurs mois d’absence a voté en faveur de ce budget, indiquant que ses colistiers s’abstenaient. Abstention également de la conseillère d’opposition Estelle Giorgio-Reverdiau.

"Le budget que vous nous présentez aujourd’hui est fait dans l’urgence d’une situation, qui demande chaque jour des réajustements."
"Le budget que vous nous présentez aujourd’hui est fait dans l’urgence d’une situation, qui demande chaque jour des réajustements." Photo Cyril Dodergny
L’intervention d’Olivier Bettati

Avant le vote du budget, Olivier Bettati, conseiller municipal d’opposition et président du groupe "Menton Demain" a pris la parole, s’excusant "de ne pas avoir été présent ces derniers temps" en raison des accusations qui lui ont été portées: "ce monstrueux mensonge m’a amené à prendre du recul..."

Saluant le travail de tous ceux qui sont en première ligne de l’épidémie, il s’est adressé au maire: "Le budget que vous nous présentez aujourd’hui est fait dans l’urgence d’une situation, qui demande chaque jour des réajustements. Nous savons qu’il est de tradition que l’opposition vote contre le budget... Mes colistiers ont décidé de s’abstenir, c’est un message républicain, fort, celui de l’apaisement. Moi, je vais aller plus loin en votant votre budget. C’est un symbole politique pris en mon âme et conscience pour donner force à la bataille que nous livrons contre la Covid, celle du retour à la vie."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.