Rubriques




Se connecter à

Stéphane Valeri réélu à l'unanimité président du Conseil national de Monaco

Le président Stéphane Valeri et la vice-présidente Brigitte Boccone-Pagès ont obtenu les voix de tous les conseillers nationaux pour la dernière année de la mandature de la majorité Primo!.

Joëlle Deviras Publié le 07/04/2022 à 14:00, mis à jour le 07/04/2022 à 12:47
Vingt-trois élus du Conseil national se sont réunis mardi pour voter, comme chaque année, le renouvellement du bureau. Photo Conseil national

Tous unanimes, les vingt-trois (Franck Julien était excusé pour son absence pour raison professionnelle., ndlr) élus du Conseil national ont réélu le président Stéphane Valeri et la vice-présidente Brigitte Boccone-Pagès; tout comme les présidents de commissions.

Chaque année, le rituel est le même: il s’agit, pour les conseillers nationaux, de voter le renouvellement du bureau. Une façon de redonner, ou non, leur confiance. Et cette année encore, au-delà des divergences entre majorité et minorité, la Haute assemblée s’est montrée unie et soudée.

Après l’ouverture de la séance par le doyen Daniel Boeri, le président a pris la parole.

"Un mandat
qui compte double"

Stéphane Valeri voit dans ce vote la marque d’"un soutien constant et loyal depuis le début de notre mandat en 2018".

 

Alors que la crise sanitaire perdure, il a insisté sur l’importance de se serrer les coudes. "Si Monaco a mieux traversé cette période historique que beaucoup d’autres pays, c’est aussi parce que nous avons été capables de travailler dans l’unité des institutions avec le gouvernement. Sous l’autorité du Prince souverain, c’est l’État monégasque tout entier, qui a démontré toute sa force et son efficacité, pour le bien des Monégasques, des résidents, des acteurs économiques et des salariés de la Principauté. »

Et Stéphane Valeri de lancer : « C’est un mandat qui compte double. Non seulement il aura fallu faire avancer des dossiers cruciaux, mais en plus, tout ceci aura été bouleversé par une crise sanitaire longue et sans précédent."

Alors que les prochaines élections nationales auront lieu dans moins d’un an, le discours du président avait, mardi soir, des allures de bilan.

1.500 logements en quinze ans

Sur le logement, "priorité nationale absolue", un coup d’accélérateur a été mis avec le Plan national logement voulu par le Prince en 2019 et qui aboutira à 1.500 créations de logements en quinze ans. "L’an prochain, tous les foyers monégasques dont la situation le justifie seront bien logés dans leur pays."

Stéphane Valeri confirme que, parallèlement, les Enfants du Pays pourront ainsi se loger dans le secteur protégé.

 

Mais ce qui a marqué la mandature, ce sont aussi des évolutions législatives pour la société d’aujourd’hui : dépénalisation de l’avortement, contrat de vie commune, reconnaissance des "pratiques non conventionnelles participant au mieux-être", lutte contre les agressions faites aux femmes et contre le harcèlement et la violence en milieu scolaire, loi sur la transmission de la nationalité après vingt ans de mariage contre dix ans auparavant…

SBM: les jeux à une place historique et stratégique

Mais le travail législatif à faire se poursuit. Dans les prochains mois, les textes les plus importants concerneront le "RGPD", sur la protection des données personnelles, sans laquelle Monaco ne pourra pas échanger efficacement avec le marché européen, la protection des droits des femmes, la modernisation du statut des fonctionnaires,...

Stéphane Valeri s’est réjoui également que la SBM ait remis les jeux à une "place historique et stratégique qui doit être la leur. De manière générale, il y a beaucoup à faire pour développer encore nos recettes par les performances économiques de nos monopoles concédés."

L’Ukraine était invitée dans l’hémicycle, lundi, à l’occasion de la Conférence des Présidents de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie. Photo Conseil national.

Des parlementaires ukrainiens au Conseil national

Deux parlementaires ukrainiennes dans l’hémicycle et Rouslan Stefantchouk, le président du Parlement la Rada, en direct par visioconférence : l’Ukraine s’est invitée lundi au Conseil national à l’occasion de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie Région Europe.

Pour sa deuxième journée à Monaco, la Conférence des présidents de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) Région-Europe a, entre autres, consacré ses travaux à la situation en Ukraine.

Les deux Ukrainiennes se sont longuement exprimées sur la réalité de l’invasion et ses répercussions dramatiques sur la population. Les échanges avec les représentants des Parlements francophones ont été unanimes sur la nécessité de renforcer la solidarité.

Dans la continuité de ces échanges, le président du Conseil national a expliqué à son homologue que les élus des Monégasques sont profondément attachés aux valeurs de souveraineté de chaque État, de démocratie et de liberté. Stéphane Valeri a rappelé la position du prince Albert II qui condamne fermement l’invasion militaire de l’Ukraine. "Face à la guerre, aux bombardements et aux drames humains qui se déroulent sous nos yeux depuis bientôt un mois et demi, notre devoir d’humain est d’en appeler sans relâche à un cessez-le-feu et au retrait des forces russes."

En témoignage du soutien de Monaco, le président du Conseil national a souligné: "Chaque soir, nous avons décidé d’éclairer, par solidarité, le bâtiment du Parlement aux couleurs du drapeau ukrainien. De plus, de nombreuses initiatives sont organisées dans notre pays pour lever des fonds à destination de l’Ukraine et nous apportons une aide médicale et alimentaire."

Il a ainsi précisé que la Croix-Rouge monégasque a récolté, à ce jour, plus d’1,5 million d’euros d’aides humanitaires en faveur des victimes du conflit. Cette solidarité se traduit aussi à Monaco par l’octroi de cartes de résident aux Ukrainiens hébergés par des foyers monégasques, ainsi que par l’assistance médicale et alimentaire qui leur est accordée, autant que de besoin.

Le lendemain soir, après sa réélection, Stéphane Valeri s’est adressé aux Monégasques pour, de nouveau, "rendre hommage au courage et à la résistance du peuple ukrainien, qui lutte pour sa liberté et sa souveraineté."

Michèle Dittlot, présidente de la section de Monaco à l’APF, a rappelé, quant à elle, les valeurs humanistes partagées par les francophones réunis, "de la défense des droits de l’homme et des enfants à l’égalité entre les femmes et les hommes", "de la promotion de la démocratie à la protection des identités et de la diversité culturelle."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.