“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Steiner: "Il fallait que les choses changent"

Mis à jour le 29/04/2016 à 05:07 Publié le 29/04/2016 à 05:07
Mercredi soir, à la proclamation de sa victoire, Christophe Steiner affichait sa satisfaction.

Mercredi soir, à la proclamation de sa victoire, Christophe Steiner affichait sa satisfaction. Michael Alesi

Steiner: "Il fallait que les choses changent"

Le nouveau président du Conseil national entend dépasser les conflits et les oppositions qui ont miné l'institution depuis de nombreux mois. Mais ce ne sera pas si facile de tourner la page…

Christophe Steiner est président du Conseil national depuis avant-hier soir. Et maintenant? Comment va-t-il conduire l’institution qui a quelque peu perdu de son substrat ces derniers mois avec la querelle qui a opposé les pro et les anti-Laurent Nouvion, le fan-club et les frondeurs? Au lendemain de son élection, Christophe Steiner explique ce à quoi il veut parvenir avant la prochaine échéance électorale avec les Monégasques en février 2018.

Au lendemain des élections, quels sentiments et émotions dominent?
Pour tout vous dire, je n’éprouve pas de satisfaction particulière. Je n’étais pas en campagne électorale, j’ai juste pris la décision d’assumer mes responsabilités parce que le Conseil national en avait besoin. Je n’ai pas fait cela par ambition ni par spéculation politicienne, ce n’est pas ma nature. Alors...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct