“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Si vous stationnez sans ticket, il vous en coûtera désormais 30 euros à Beausoleil

Mis à jour le 22/11/2017 à 12:19 Publié le 22/11/2017 à 11:29
Les tarifs restent presque inchangés, sauf si le stationnement dure plus de huit heures.

Les tarifs restent presque inchangés, sauf si le stationnement dure plus de huit heures. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Si vous stationnez sans ticket, il vous en coûtera désormais 30 euros à Beausoleil

La gestion du stationnement en voirie passe dans le privé au 1er décembre. L’amende pour dépassement du temps ou pour absence de ticket devient un «forfait de post-stationnement»

Qui ne s’est jamais dit, en se garant dans la rue: «Oh, je ne vais pas payer, j’en ai pour pas longtemps…» D’autant qu’en cas de flagrant délit, à Beausoleil, il ne vous en coûtait que 17 euros.

Eh bien ce temps-là est révolu. Lors du conseil municipal de lundi soir, la Ville a voté la délégation de service public pour le stationnement en voirie.

Une entreprise spécialisée

En clair, les parcmètres passent dans le privé. Avec cette délégation, arrive un petit nouveau: le forfait de post-stationnement (FPS). En clair là aussi: vous n’avez pas payé avant? Vous passez à la caisse après. Et là, ce ne sera plus 17 euros, mais 30 euros. Au passage, l’amende forfaitaire majorée, qui faisait passer la douloureuse à 35 euros, disparaît, c’est toujours ça.

Pourquoi cette décision? Philippe Valli, directeur de cabinet, signale: «L’organisation du stationnement requiert des compétences et un savoir-faire spécifiques dont la Ville ne dispose pas. Ce manque d’expertise peut être pénalisant. De plus, la Ville devrait assumer tous les risques d’exploitation (sur les charges et sur les recettes) alors que la gestion par un exploitant permet de déléguer une partie de ce risque.»

Or, c’est la société Indigo qui a été choisie, la même qui gère déjà de très nombreux parkings souterrains dans la région. La municipalité assure qu’en matière de sérieux, de compétences, et de moyen, ils seront à la hauteur.

C’est donc cette société qui aura en charge la fourniture, la mise en place et la maintenance des horodateurs. Mais aussi la collecte des fonds, et la distribution des tickets de forfait post-stationnement.

Des agents de la société Indigo, tout de gris vêtus, passeront au minimum deux fois par jour, comme le prévoit le contrat.

440.000 € en 2016

Les tarifs restent presque inchangés. Ce n’est qu’au-delà de huit heures de stationnement que la note se corse: on passe de 9,60 euros pour huit heures, à 17 euros pour huit heures quinze et 30 euros pour huit heures trente. En clair, le montant du forfait de post-stationnement ne pourra être appliqué qu’une seule fois par jour.

L’an dernier, le stationnement en voirie avait rapporté environ 440.000 euros à la ville. D’après la municipalité, cette somme ne devrait pas baisser, malgré le prix des prestations de l’entreprise.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.