“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Roquebrune-Cap-Martin vous aide à l'acquisition d'un vélo électrique pour promouvoir la mobilité douce

Mis à jour le 11/10/2019 à 11:22 Publié le 11/10/2019 à 11:17
Illustration

Illustration Photo d'archives M.A

Roquebrune-Cap-Martin vous aide à l'acquisition d'un vélo électrique pour promouvoir la mobilité douce

Parmi les principales décisions votées ce lundi, en Conseil municipal, à Roquebrune-Cap-Martin, consent à verser une aide financière à toute personne souhaitant acquérir un vélo électrique. Le but: promouvoir la mobilité douce à Roquebrune-Cap-Martin

Lundi, les élus se sont réunis à l’occasion du conseil municipal. De nombreuses décisions ont été prises - à l’unanimité - concernant le sport, le secteur scolaire, la culture et l’aide aux déplacements.

Ainsi, la participation financière annuelle pour l’institution Saint-Joseph a été votée pour un montant de 183.230 euros. Le renouvellement de la convention de partenariat de l’école de musique, Paul Michelot, avec l’Académie de musique de Monaco a été approuvé, vu les résultats très satisfaisants obtenus.

Le conseil municipal a voté également le principe de facturation de la prise en charge des personnes en état d’ivresse publique payable par les contrevenants.

Autre décision concernant les mobilités douces: l’aide de 150 euros à l’acquisition de vélo à assistance électrique a été votée. Elle sera cumulable avec l’aide versée par la Communauté d’agglomération de la Riviera française (Carf) de 150 euros, soit une aide totale de 300 euros.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.