Renaud Muselier crée un nouveau parti régional dont il prend la tête

Le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur a choisi l’occasion de la fête nationale pour annoncer la naissance de "Cap sur l’avenir" dont il prend la tête.

Article réservé aux abonnés
Régine Meunier Publié le 14/07/2022 à 19:27, mis à jour le 14/07/2022 à 19:25
Renaud Muselier en dira plus sur son parti régional en septembre (photo DR) DR

Après avoir été membre fondateur de l’UMP, puis des Républicains, le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Renaud Muselier, prend la tête d’un nouveau parti, qu’il vient de créer: Cap sur l’avenir. Mais d’ores et déjà il en annonce la couleur dans la lettre de faire-part, envoyée à un grand nombre d’acteurs du territoire, et qui commence par "Chers amis".

En effet, il le présente comme "une nouvelle formation politique régionale", tout en rappelant que lui "reste un homme de droite, un gaulliste, un chiraquien, un sarkozyste, un libéral." Mais visiblement, il n’a pas l’intention de s’arrêter aux étiquettes politiques de ses futurs membres. En effet, écrit-il "vous n’aurez à renoncer à aucun de vos engagements politiques nationaux, sous vos propres étiquettes d’élu, de militant ou de sympathisant." Voilà de quoi ratisser large!

"Loin des considérations parisiennes"

"L’avenir politique de notre région se fera dans l’unité, loin des considérations parisiennes, en apprenant à travailler ensemble" annonce-t-il. Allusion au méli-mélo tragico-politique sur le théâtre des dernières élections, où plusieurs Républicains, dont Christian Estrosi, le maire de Nice, Hubert Falco, maire de Toulon, et lui-même avaient rejoint le camp macroniste. Un ralliement qui, à ce moment-là, n’a pas boudé le centralisme politique du chef de l’État.

L’adhésion à ce nouveau parti "n’interdira aucune double, voire triple appartenance, sur la base de ce que nous avons réussi à faire aux élections régionales" précise Renaud Muselier, pour lequel Jean-Laurent Félizia, tête de liste des Verts, s’était désisté au second tour de ce scrutin l’an dernier.

Combler une faille

Le patron de la Région a-t-il trouvé le moyen de combler la faille politique, qui s’est creusée en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, à force de querelles, de trahisons, de mariages blancs… Ce parti régional devrait permettre selon lui de s’engager "au niveau local, pour votre région, pour votre département, pour votre commune."

Mais pour en savoir plus, il faut attendre septembre. À moins de s’engager dès cet été en lui écrivant à l’adresse contact@renaudmuselier.fr. C’est signé Renaud Muselier, président de Cap sur l’Avenir.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.