Rubriques




Se connecter à

Primaire: "Un élan autour de François Fillon"

Les électeurs de Cap-d'Ail, d'Èze ou de La Turbie ont plébiscité, encore plus qu'à Beausoleil, en France ou dans les Alpes-Maritimes, celui qui représentera la droite et le centre à la Présidentielle

N.H.-F. Publié le 29/11/2016 à 05:09, mis à jour le 29/11/2016 à 05:09
L'adhésion à François Fillon, « on l'a sentie toute la journée », dit Xavier Beck, le maire de Cap-d'Ail. illustration Jean-François Ottonello

C'est quelque chose qu'on n'a pas ressenti en politique depuis très longtemps. » Xavier Beck, le maire de Cap-d'Ail, a senti un « élan autour de François Fillon », dimanche lors de la primaire de la droite et du centre.

À Èze, La Turbie et donc Cap-d'Ail, les électeurs ont voté dans sa commune, au château des Terrasses. Et encore un peu plus qu'ailleurs en France et dans le reste des Alpes-Maritimes - Beausoleil se situe dans la moyenne azuréenne -, ils ont plébiscité l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy.

"Il ressemble aux Alpes-Maritimes"

Dans le secteur, plus de 80 % des votes reviennent à l'ex-député de la Sarthe. Dans le département, les sympathisants LR ont voté pour François Fillon à 77,46 %, et à 66,5 % dans le reste du pays. La participation est d'ailleurs en augmentation, avec 12,8 % - contre 12,5 % au premier tour.

 

Xavier Beck observe un « report mécanique » de l'ensemble des voix du premier tour sur François Fillon, exception faite de celles d'Alain Juppé. Sur la circonscription, le maire de Bordeaux ne gagne qu'une voix par rapport au premier tour.

Le premier magistrat de Cap-d'Ail voit plusieurs raisons à cela. D'abord, il y a la personnalité et le programme de François Fillon, qui défend « des idées claires présentées avec conviction ». Xavier Beck évoque aussi le fait que le député de Paris est « irréprochable ». Et puis François Fillon est un candidat qui « ressemble » aux Alpes-Maritimes, « département qui a été, pas depuis très longtemps, gaulliste ».

L'ancien chef du gouvernement peut « susciter l'estime, le respect, le rassemblement ». Et cela lui donnera des armes, poursuit le maire de Cap-d'Ail. « Je pense qu'il peut liquider le Front national, dit-il. Et ramener l'extrême droite à ses 5 %.»

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.