“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec cette nomination, Patrice Novelli renforce d'ores et déjà sa candidature pour les municipales de 2020.

Patrice Novelli a été nommé délégué départemental UDI

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Affaire Khashoggi: Bruno Le Maire ne se rendra pas au forum économique en Arabie...

Christian Estrosi à propos de la taxe foncière métropolitaine : « La hausse n'est pas de 19 % mais de 11 %. »	(DR)

Pour Estrosi, Ciotti fait du mal à Nice

Christian Tesson souhaite apporter une opposition au maire sortant en 2020.

Municipales à Èze : un opposant se lance contre Cherki en 2020

Pour Gilles Tonnelli, il faut "préserver l'identité nationale" dans les négociations avec l'Union européenne

Mis à jour le 23/07/2018 à 09:34 Publié le 23/07/2018 à 08:30
Pour Gilles Tonnelli, conseiller de gouvernement - ministre des Relations extérieures et de la Coopération, il faut préserver notre identité nationale

Pour Gilles Tonnelli, conseiller de gouvernement - ministre des Relations extérieures et de la Coopération, il faut préserver notre identité nationale Photo d'illustration Michael Alesi

Pour Gilles Tonnelli, il faut "préserver l'identité nationale" dans les négociations avec l'Union européenne

Pour y voir plus clair sur les négociation avec l'Union européenne, nous avons posé quelques questions à Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement - ministre des Relations extérieures et de la Coopération

Monaco, Andorre et Saint-Marin sont-ils, ensemble, plus forts pour défendre les spécificités de chacun?
Oui, cette considération a conduit depuis le début de la négociation, nos trois petits États à se consulter régulièrement, afin de s’accorder sur des positions communes devant les négociateurs européens et particulièrement sur le chapitre institutionnel de l’accord. Cela a bien fonctionné. Cette réunion tripartite au niveau des chefs de Gouvernement, la quatrième sur ce format, a d’ailleurs permis de réaffirmer cette position commune.
La préservation des spécificités est par définition plus propre à chaque situation, ce qui n’empêche pas que nous poursuivions nos consultations afin de dégager des points de convergence. En définitive, ce que nous partageons, c’est bien le souci constant de préserver notre identité nationale.

Bruxelles connaît-elle suffisamment bien Monaco?
Il est primordial de toujours expliquer et sensibiliser nos...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct