“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Philippe Tabarot : Pas de baguette magique

Mis à jour le 23/04/2016 à 05:14 Publié le 23/04/2016 à 05:14
Philippe Tabarot : « Ma méthode est basée sur le pragmatisme. »

Philippe Tabarot : « Ma méthode est basée sur le pragmatisme. » Franz Chavaroche

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Philippe Tabarot : Pas de baguette magique

Le vice-président de la Région en charge des Transports décline les diverses mesures destinées à améliorer le trafic ferroviaire. Certaines sont immédiates, d'autres demanderont du temps...

Bien évidemment, personne, même les plus convaincus, n'imaginait qu'une fois Christian Estrosi élu président de la Région, les trains arriveraient subitement à l'heure en Paca. Les promesses électorales ne se sont certes pas envolées, mais elles auront besoin de la patine du temps pour s'accomplir. La tâche est de longue haleine et Philippe Tabarot la mesure chaque jour mieux que quiconque. Vice-président en charge des Transports (un quart du budget de la Région), le conseiller régional azuréen a hérité du plus gros défi, juste après celui de l'emploi. Une forme de résurrection politique pour celui qui, élu en 1989 à dix-huit ans au conseil municipal de Cannes, a ensuite siégé quatorze années durant au conseil général, pilotant le volet social, avant de voir son ascension brutalement stoppée lors des municipales cannoises en 2014. Il décline ici ses dossiers régionaux. Revendiquant d'agir « avec pragmatisme, sans idéologie, à l'écoute de tous, professionnels, syndicats et usagers ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.