“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Paul Masseron laisse sa place à Patrice Cellario le 4 avril

Mis à jour le 25/03/2015 à 08:44 Publié le 24/03/2015 à 11:10
Paul Masseron (à gauche) quittera son poste de conseiller de gouvernement pour l’Intérieur le lendemain de ses 65 ans.C’est le Monégasque Patrice Cellario qui lui succèdera.

Paul Masseron (à gauche) quittera son poste de conseiller de gouvernement pour l’Intérieur le lendemain de ses 65 ans.C’est le Monégasque Patrice Cellario qui lui succèdera. (Photos Michael Alesi et Charly Gallo / Centre de presse)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Paul Masseron laisse sa place à Patrice Cellario le 4 avril

Le conseiller de gouvernement pour l'Intérieur Paul Masseron va quitter ses fonctions le 4 avril.

Le conseiller de gouvernement pour l'Intérieur Paul Masseron va quitter ses fonctions le 4 avril.

Il sera remplacé par Patrice Cellario, actuel directeur général du département de l'Intérieur.

Paul Masseron quitte le gouvernement pour prendre sa retraite.

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

Paul Masseron (à gauche) quittera son poste de conseiller de gouvernement pour l’Intérieur le lendemain de ses 65 ans.C’est le Monégasque Patrice Cellario qui lui succèdera.
Paul Masseron (à gauche) quittera son poste de conseiller de gouvernement pour l’Intérieur le lendemain de ses 65 ans.C’est le Monégasque Patrice Cellario qui lui succèdera. (Photos Michael Alesi et Charly Gallo / Centre de presse)

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.