“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Patrice Novelli a été nommé délégué départemental UDI

Mis à jour le 19/10/2018 à 05:06 Publié le 19/10/2018 à 05:06
Avec cette nomination, Patrice Novelli renforce d'ores et déjà sa candidature pour les municipales de 2020.

Avec cette nomination, Patrice Novelli renforce d'ores et déjà sa candidature pour les municipales de 2020. C.D.

Patrice Novelli a été nommé délégué départemental UDI

L'ex premier adjoint, qui assume être toujours resté au centre de l'échiquier politique, a été officiellement désigné à ce poste par Paris au début du mois. Il devra animer la fédération locale

Les annonces des deux opposants sont tombées de concert. Alors que le maire Jean-Claude Guibal vient d'être nommé délégué de la 4e circonscription chez Les Républicains, son ex-premier adjoint, Patrice Novelli, peut se targuer d'être désormais le délégué départemental de la fédération UDI (Union des Démocrates et Indépendants) des Alpes-Maritimes.

Deux partis pour deux anciens alliés. Deux étiquettes pour deux candidats - déjà déclarés - aux élections municipales de 2 020 à Menton.

Passé sur les bancs des jeunes Giscardiens, de l'UDF, de la nouvelle UDF, du Nouveau centre, puis de l'UDI, Patrice Novelli insiste sur un point : « Je n'ai jamais quitté le parti ». Centriste jusqu'au bout des ongles, il se dit naturellement « satisfait » d'une telle nomination. « C'est une bonne nouvelle vu que j'ai été un peu malmené par l'UDI, par le passé », clame-t-il. En référence à des soucis rencontrés en 2014 après avoir soutenu Jean-Pierre Leleux aux Sénatoriales, puis conduit une liste aux Municipales mentonnaises.

Pas d'amertume, donc, mais un principe de précaution : « J'ai eu une discussion avec le président départemental et avec la direction parisienne. Je leur ai dit que j'accepte le poste, mais que quelle que soit la décision prise au-dessus, je serai candidat à Menton. »

Comprendre : si des négociations à échelle nationale - ou locale - aboutissent à une alliance entre l'UDI et les LR (de Jean-Claude Guibal) ou la République en marche (de la députée Alexandra Valetta-Ardisson), il n'y aura pas de liste commune. « S'il y a alliance, je m'en fous », tranche l'élu d'opposition.

En quoi consistera son rôle ? « Le délégué est nommé par Paris. Il fait le lien entre le national et le départemental. Il est, d'une certaine manière, l'œil de Paris », sourit Patrice Novelli. Extirpant de son sac une lettre du secrétaire général de l'UDI, Daniel Leca. Où figure une feuille de route très clairement énoncée.

« Vous êtes le garant du respect des nouveaux statuts, du nouveau règlement intérieur, ainsi que de l'application des décisions nationales qui seront prises par l'UDI et mises en œuvre dans le département. Il vous revient d'administrer et d'animer votre fédération départementale (...) L'UDI maintenant unifiée sera d'autant plus forte que son implantation territoriale sera consolidée par le dynamisme de ses militants, la mobilisation de ses cadres dirigeants et l'implication de ses élus locaux », peut-on notamment y lire. Autant dire que les challenges ne manquent pas. Surtout pour un parti devant lutter pour exister aux yeux des électeurs quand la tête de l'État promeut un « ni gauche, ni droite »… bien à droite. Et empiète sur les plates bandes du centre.

« Mon défi, c'est qu'il y ait un maximum d'élus UDI dans les communes. Il y a un gros travail à faire vu l'éclatement du parti. Avec deux composantes fortes - le nouveau centre et les adhérents directs - qui se sont un peu éparpillées partout. », reconnaît Patrice Novelli. Pour qui le centre droit a malgré tout un certain nombre d'atouts à faire valoir. « Contrairement à certains qui ont évolué selon les événements ou selon qui donne les investitures, nous sommes restés fidèles à des idées et des valeurs. Parmi lesquelles un côté européen et humaniste. Nous sommes plus ouverts vers les autres, plus attentifs. »

« Renforce l'étiquette »

S'il assure ne jamais avoir demandé à être ainsi nommé délégué départemental, Patrice Novelli ne leurre personne. « Ce poste peut faire évoluer les choses, cela renforce mon étiquette. Mais ma liste restera ouverte. Même s'il n'y aura personne de la France insoumise, évidemment…, ironise-t-il. Je demanderai simplement à mes colistiers d'avoir la même vision que moi pour Menton. J'ai rencontré il y a peu quelqu'un qui m'intéresserait. Il n'est pas encarté. Quand on est là, on parle de Menton. »

Mais avant de pouvoir se recentrer sur sa ville, le nouveau délégué départemental de l'UDI devra galvaniser ses troupes à une autre échelle. Calendrier oblige, le premier tour de chauffe sera… européen.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct